Commentaires de gestion

5 Août 2019

Thomas de Saint-Seine

 RAM Active Investments  RAM (Lux) Systematic Funds - European Equities Maxime Botti Partner & Senior Systematic Equity Fund Manager

Les fonds RAM (Lux) Systematic Funds - European Equities Fund ont terminé à -0,03%* (classe Ip-EUR - net de frais) par rapport à +0,30% pour le MSCI Europe TRN.  Par opposition à la forte performance enregistrée en juin, un calme relatif a régné début juillet. Toutefois, les investisseurs ont braqué leur regard sur la Réserve fédérale et la BCE, s’attendant au maintien de leur posture accommodante. La BCE a laissé ses taux inchangés, mais a signalé son intention d’introduire un vaste programme d’assouplissement lors de ses prochaines réunions, avec à la clé des baisses de taux et la reprise éventuelle des achats d’actifs (QE). Depuis le début de l’année, les actions européennes se portent bien, emboîtant le pas aux valeurs américaines. L’indifférence durable envers le contraste saisissant entre la santé de l’économie réelle et des marchés boursiers semble profonde dans la mesure où les statistiques de l’activité manufacturière continuent d’être inférieures aux attentes et où le PMI a baissé à son plus bas niveau en 7 ans dans la zone euro et en Allemagne. Par ailleurs, le nouveau Premier ministre britannique Boris Johnson a maintenu sa position intransigeante avec en jeu le risque d’un Brexit dur. La livre sterling a été chahutée face au dollar. Ces éléments ont donné lieu à un environnement de marché difficile pour les gérants actifs. L’écart entre les facteurs Growth et Value a continué de se creuser pour atteindre des niveaux inédits, pénalisant notre stratégie Value en juillet. La stratégie Momentum a enregistré d’excellentes performances, notamment à la fin de la période sous revue, tout comme le portefeuille Defensive. La stratégie Machine Learning est quant à elle restée à la traîne. Le portefeuille Momentum a signé la meilleure performance relative, avec une mention particulière pour l’Italie et l’Allemagne et de bons résultats pour la Suède. Sur le plan géographique, la surpondération de la consommation de base en Belgique (accompagnée d'une sélection de titres préjudiciable) a occasionné des pertes. La sélection de titres dans le secteur de la consommation de base en Suisse a constitué le principal frein à la performance. En cause, notre sous-pondération significative alors que le secteur, emmené par plusieurs valeurs, a réalisé un très beau parcours. Point positif, les titres français sélectionnés à des fins de génération d’alpha ont dégagé des gains, inversant la tendance des derniers mois.  

*Source: RAM Active Investments