Commentaires de gestion

Le marché va-t-il trop vite ?

15 Mars 2019

Cédric Daras

RAM (Lux) Tactical Funds - Convertibles Europe

Commentaire de marché

En février, l'appétit pour le risque du marché boursier européen ne s'est pas démenti, avec une progression de +4,09% (indice SXXE Total Return). Cet appétit a surtout été favorisé par l'attitude conciliante de la Fed, les signes de stabilisation des indices PMI aux Etats-Unis et dans la zone euro (dans le sillage d'une décélération brutale) et le report du vote sur le Brexit (au 12 mars). La saison de publication des résultats pour le quatrième trimestre s'est en outre ouverte : 78% des entreprises de l'indice STOXX 600 ont publié leurs rapports, dévoilant une croissance globale du BPA de 6% en glissement annuel (+4% hors énergie) et une surprise positive de 3% par rapport aux prévisions. Il est intéressant de noter que pour 57% des rapports publiés, les prévisions de BPA ont été dépassées (source : JP Morgan). Dans ce contexte et d'un point de vue sectoriel, les valeurs cycliques (construction, produits chimiques) et financières ont surperformé leurs homologues défensives (services aux collectivités, télécommunications) au cours du mois.

S'agissant des emprunts d'Etat, après avoir atteint un plus bas de deux ans (0,08%) en début de mois, le rendement du Bund allemand à 10 ans a clôturé la période à 0,17%, soit une variation de -4 pb. Le recul des prévisions d'inflation ainsi que la perspective de nouvelles mesures de relance de la BCE ont en effet pesé.

Sur le marché du crédit en euros, la reprise des spreads – par rapport à la correction subie fin 2018 – s'est poursuivie et des plus bas de 3 mois et demi ont été enregistrés. Les obligations à haut rendement ont surperformé le segment investment grade, avec un resserrement moyen de -40 pb (spreads corrigés des options du segment à haut rendement en euros, tous secteurs / indice EUOHHYTO), contre -11 pb (spreads corrigés des options du segment investment grade en euros, tous secteurs / indice EUOAIGTO).

Commentaire de portefeuille

La classe PI EUR du fonds RAM (Lux) Tactical Funds - Convertibles Europe Fund a enregistré une sous-performance nette de -55 pb par rapport à son indice de référence (Exane ECI Europe) et généré une performance globale de +0,82% sur le mois.

Par rapport à l'indice de référence, la surpondération de Michelin et Carrefour (qui ont publié des résultats supérieurs aux anticipations) a soutenu la performance sur la période. Néanmoins, les principales incidences négatives sont imputables à la moindre exposition aux obligations convertibles d'échéance courte et/ou à delta élevé (LVMH, ICA Gruppen) ainsi qu'à certains titres spécifiques (Inmarsat a gagné +10% à la suite de nouvelles rumeurs autour d'une possible offre de rachat). En outre, notre stratégie de couverture du risque de change a elle aussi représenté un obstacle en termes relatifs, comme l'illustre le raffermissement de la livre sterling par rapport à l'euro (+1,6%, avec une part de 7,7% de l'indice ECI Europe représentée par des obligations convertibles libellées en GBP).

Sur le plan technique, la volatilité implicite s'est légèrement tassée jusqu'à 29,5% (-0,5 point), tandis que le spread de volatilité implicite entre la dette convertible et les options cotées s'est creusé, atteignant 7,1 points.

S'agissant du marché primaire, le mois de février s'est achevé sans qu'aucune transaction n'ait été apportée.

*Source: RAM Active Investments