Commentaires de gestion

Plus de souplesse

13 Février 2019

Gilles Pradère

RAM (Lux) Tactical Funds - Global Bond Total Return fund - Gilles Pradère Senior Fund Manager, Fixed Income

Janvier s'est caractérisé par un rebond soutenu des actifs risqués, tandis que les valeurs refuge, notamment les bons du Trésor américain et les Bunds allemands, se sont pour leur part stabilisées. Cette combinaison a permis aux marchés d'actions et du crédit de très bien se comporter dans l'ensemble, avec une légère surperformance des actifs émergents.

Lors de la réunion de décembre, le président de la Fed des Etats-Unis a donné l'impression que la politique de resserrement monétaire était en pilotage automatique, et, avec une économie américaine quasiment en situation de plein emploi, ne s'est guère préoccupé des divers signes de tension. Les baisses violentes qui s’en sont suivies ont obligé les responsables à revoir leur copie, et en janvier, M. Powell a montré davantage de flexibilité, en signalant une pause dans le cycle de relèvement des taux, et potentiellement une contraction moins importante du bilan.

Dans un contexte d'inflation maîtrisée, cette approche de gestion des risques a constitué un vif soulagement pour les actifs risqués, étant donné que les prix intégraient une forte probabilité de ralentissement économique en fin d'année dernière. Même si cette approche accroît la possibilité d'un cycle prolongé, à la faveur d'un durcissement plus lent des conditions financières générales, les banques centrales ne peuvent pas gonfler indéfiniment les prix des actifs et les fondamentaux ont bel et bien un rôle à jouer. En conséquence, nous maintenons une approche disciplinée afin que le portefeuille demeure suffisamment robuste.

Notre portefeuille a bénéficié de la réduction des risques de duration et de crédit. Notre portefeuille en USD, qui met l'accent sur la qualité, a tiré parti de son allocation au segment de la dette bien notée dans les marchés développés et émergents (+0,54%, hors frais). Les bénéfices ont été pris sur les spreads dotés d'un potentiel de resserrement limité, comme les expositions senior de certaines banques, et le portefeuille a été diversifié avec certains titres souverains des marchés émergents. Notre portefeuille en EUR, plus orienté en faveur des titres à bêta élevé, a lui aussi enregistré une progression (+0,41%, hors frais). Nous avons ajouté une exposition à des titres européens bien notés, le spread revenant finalement vers des niveaux attrayants. Notre portefeuille traditionnel a dégagé une performance de +0,97% (hors frais).

Nous avons conservé notre position en faveur d'une pentification de la courbe américaine. Notre position long sur les bons du Trésor américain par rapport aux swaps a été étoffée en raison de facteurs saisonniers et de niveaux demeurant attrayants.  Le portefeuille non traditionnel a enregistré une performance brute de frais de +0,03%.

Dans la mesure où la vigueur de l'USD devrait être contenue par l'approche actuelle de gestion des risques de la Fed, nous avons profité d'une certaine consolidation pour renforcer notre exposition au CAD (+2,2% des actifs). Nous avons pris une exposition long au RUB, une devise dotée d'une valorisation, de fondamentaux et d'un portage intéressants (+0,9% des actifs). Notre exposition à la SEK face à l'EUR est restée inchangée (+2,35% des actifs). Notre portefeuille de devises a apporté une contribution positive de +0,11% (hors frais).

 En fin de mois, la performance nette de frais de la classe d'actions B USD du fonds RAM (Lux) Tactical Funds Global Bond Total Return Fund s'établissait à +1,02%*. La duration s'élevait à 3,15 ans et la qualité moyenne du crédit était de A.

 *Source: RAM Active Investments