Commentaires de gestion

7 Novembre 2019

Emmanuel Hauptmann

RAM Active Investments RAM (Lux) Systematic Funds - Emerging Markets Core Equities Maxime Botti Partner & Senior Systematic Equity Fund Manage

La classe d’actions Ip USD du fonds RAM (Lux) Systematic Funds – Emerging Markets Core Equities Fund a signé une performance (nette de frais) de 4,02%* en octobre, en ligne avec l’indice MSCI Emerging Markets TRN, qui a quant à lui progressé de 4,22%. L’apaisement perçu des tensions sino-américaines et l’optimisme à l'égard du Brexit ont continué d’entraîner les actifs risqués à la hausse. Ceci dit, les replis d’une série d’indicateurs macroéconomiques ont assombri le climat en octobre. Malgré les signes indiquant que la faiblesse liée à une poussée protectionniste se propage au-delà du secteur manufacturier et pèse sur la croissance mondiale, les marchés se sont concentrés sur les mesures de soutien des banques centrales. Poids lourds des marchés émergents, la Chine et l’Inde ont offert un aperçu de l’état de leur économie, la première affichant un recul de son activité manufacturière pour le sixième mois consécutif. En fin de période, la Fed a une fois encore abaissé les taux d’intérêt d’un quart de point et estime que la politique monétaire est à présent au « bon niveau ». Pour les investisseurs, la question clé est de savoir si l’essoufflement des chiffres macroéconomiques peut justifier la surperformance des actions émergentes. Les grandes capitalisations ont continué de dominer les petites et moyennes entreprises, dans le sillage d’une tendance à l’œuvre depuis quelque temps. Sur le plan géographique, nos positions en Afrique du Sud et en Chine ont apporté une contribution positive. En Afrique du Sud, notre absence d’exposition à certaines valeurs de la consommation discrétionnaire et la surpondération importante du secteur des matériaux ont largement porté leurs fruits. Notre sélection de valeurs en Chine a également généré une contribution positive, notamment notre décision prudente de sous-pondérer le secteur des services de communication, dont les valorisations sont beaucoup trop élevées. En revanche, la performance a été pénalisée par notre sous-pondération relative de la Corée du Sud et par une sélection de valeurs défavorable sur ce marché. Sur le plan sectoriel, la performance a bénéficié de notre sélection de titres dans les matériaux et les services de communication, de même que dans la consommation discrétionnaire au Brésil et en Australie. A l’inverse, les valeurs des biens de consommation de base ont eu une incidence négative sur le mois. 

*Source: RAM Active Investments