Commentaires de gestion

Obligations convertibles : une performance robuste face à des craintes croissantes de récession

30 Août 2019

Olivier Mulin

RAM (Lux) Tactical Funds - Convertibles Europe

 Environnement de marché

Le mois d’août a été volatil, les développements géopolitiques continuant de dominer l’actualité : le conflit commercial sino-américain ne montre toujours aucun signe d’apaisement, l’Italie est de nouveau en proie à l’incertitude après l’éclatement de son gouvernement et la fermeture du Parlement britannique accroît la probabilité d’un Brexit dur. Dans ce contexte, le marché actions européen a dévissé, tandis que les thèmes défensifs ont surperformé.

Sur le marché des emprunts d’Etat, les investisseurs se sont rués sur les titres à plus longue échéance sur fond de craintes de récession et de quête effrénée de rendement. La courbe des bons du Trésor américain s’est par conséquent inversée à la mi-août pour la première fois en 12 ans, tandis que la courbe allemande est proche de son niveau le plus plat depuis la crise financière mondiale.

S'agissant du marché du crédit en euros, les spreads ont poursuivi leur resserrement, sur fond de surperformance du segment du haut rendement.

Commentaire de portefeuille

La classe PI EUR du fonds RAM (Lux) Tactical Funds - Convertibles Europe a enregistré une sous-performance nette de -51 pb par rapport à son indice de référence (Exane ECI Europe) et généré une performance globale de +0,08% sur le mois. Il est intéressant de noter que la classe d’actifs a fait mieux que sa sensibilité théorique et affiché une performance positive malgré le repli des actions sous-jacentes.

La performance par rapport à l’indice de référence a été freinée à la fois par la sélection des obligations convertibles (Carrefour, sous-pondération de Mtu, Iberdrola et Cellnex Telecom) et par un effet de change négatif, dû notamment au renforcement de l’USD face à l’EUR (+1,3%, 23,9% des titres de l’indice étant libellés en USD). Du côté des facteurs positifs, notre sous-pondération de LVMH et la réduction de notre exposition au secteur pétrolier (BP, Technip) ont porté leurs fruits au cours de la période.

En ce qui concerne les facteurs techniques, la volatilité implicite des obligations convertibles est restée stable à 29%, le spread avec les options cotées s’établissant à 5,1 points (-1,3 pt). Aucune nouvelle émission n’a été lancée au cours du mois.

*Source: RAM Active Investments