Commentaires de gestion

30 Avril 2019

Emmanuel Hauptmann

RAM Active Investments RAM (Lux) Systematic Funds - Emerging Markets Core Equities Maxime Botti Partner & Senior Systematic Equity Fund Manage

La part Ip USD du fonds RAM (Lux) Systematic Funds Emerging Markets Core Equities Fund a signé une performance nette de frais de 1,07%* en avril, sous-performant l'indice MSCI Emerging Markets TRN, qui a pour sa part progressé de 2,11%. Le mois d'avril s'est inscrit dans la lignée d'un excellent début d'année 2019 : le cycle de croissance de longue date, alimenté en partie par l'attitude conciliante des banques centrales, a continué de soutenir les actifs risqués. Si l'accord commercial entre les Etats-Unis et la Chine a été relégué au second plan, les investisseurs ont continué de surfer sur le mouvement décorrélé des fondamentaux et la domination des grandes capitalisations sur les petites s'est maintenue. Après un démarrage en force en avril, la performance s'est essoufflée avant de tomber en territoire négatif sous l'effet des nombreuses menaces que doit affronter la Chine, sur fond d'allusions de la PBOC à une possible réduction à venir de son programme de relance. Par ailleurs, les turbulences en Turquie et en Argentine n'ont pas entamé l'enthousiasme suscité par les marchés émergents dans leur ensemble, mais nous rappellent à point nommé l'omniprésence d'un excès d'optimisme chez certains investisseurs. Notre sous-performance relative est essentiellement imputable à la sélection effectuée parmi les titres à bêta élevé chinois, tandis que les choix opérés dans les secteurs des services de communication et de l'immobilier n'ont pas non plus porté leurs fruits. Par ailleurs, la sélection des titres dans la consommation discrétionnaire et les matériaux, où certaines sociétés ont enregistré des résultats trimestriels vigoureux, nous a également pénalisés. S'agissant des incidences positives, nos modèles ont identifié des titres attrayants dans le secteur indien de la finance, qui se sont bien combinés avec notre importante sous-pondération relative de ce secteur. Sur le plan sectoriel, des pertes ont été subies dans les secteurs des services de communication et de l'immobilier, principalement en Asie, où la sélection parmi les valeurs de croissance de qualité inférieure s'est avérée plus bénéfique que les choix opérés parmi les valeurs de rendement de qualité supérieure. Les titres énergétiques ont eu une incidence incroyablement positive sur la performance de notre Fonds, et notre légère surpondération de ce secteur, plus particulièrement au Brésil et en Chine, a généré de l'alpha.

*Source: RAM Active Investments