Commentaires de gestion

11 Avril 2019

Thomas de Saint-Seine

RAM (LUX) SYSTEMATIC FUNDS – LONG/SHORT GLOBAL EQUITIES

La classe PI USD du fonds RAM (Lux) Systematic Funds - Long/Short Global Equities Fund a signé une performance nette de frais de 0,80%* en mars. Les actions mondiales ont prolongé leur mouvement haussier, avec une progression ferme et un élan haussier intact, inscrivant leur meilleure performance trimestrielle depuis près de dix ans. Ce mois s'explique d'une part par l'absence de mauvaises nouvelles, et d'autre part par l'optimisme inspiré par les négociations commerciales entre Washington et Pékin. En outre, les déclarations conciliantes de la Fed ont elles aussi contribué à ce climat d'appétit pour le risque. La sous-performance considérable des actions de rendement (Value) par rapport aux valeurs de croissance (Growth) a constitué la principale thématique sous-jacente du mois. Dans la mesure où les secondes ont continué de se négocier à des niveaux élevés, en particulier dans les secteurs des technologies de l'information et des services de communication en Asie, nos modèles se sont naturellement diversifiés en dehors de ces « points chauds ». Du point de vue des stratégies, les deux portefeuilles (long et short) ont apporté de l'alpha, même si le portefeuille long en a produit davantage que le portefeuille short. En termes géographiques, notre sélection en Asie a généré de l'alpha, avec des contributions confortables du bloc Hong Kong et Chine et du Japon. Au contraire, la sélection des titres aux Etats-Unis et en Australie n'a pas profité à nos portefeuilles long, dans un contexte de marché haussier mais peu disparate. En fin de mois toutefois, nos portefeuilles short ont enregistré de bons résultats, atténuant la faiblesse de nos portefeuilles long. A cet égard, nos modèles Short Value et Quality ont été particulièrement créateurs d'alpha. Sur le plan sectoriel, les titres du secteur de la santé restent un obstacle à la performance de nos portefeuilles. En effet, les valeurs pharmaceutiques et biotechnologiques continuent d'afficher des fondamentaux médiocres, idéaux pour notre modèle Short Quality, mais pour le moment le marché ferme complètement les yeux sur cette situation. Dans les secteurs de la consommation discrétionnaire et des technologies de l'information, les portefeuilles short et long ont généré de l'alpha, essentiellement via nos stratégies Defensive/Low-Vol et Momentum.

*Source: RAM Active Investments