Commentaires de gestion

9 Avril 2020

Thomas de Saint-Seine

RAM (LUX) SYSTEMATIC FUNDS – LONG/SHORT GLOBAL EQUITIES

La classe PI USD du fonds RAM (Lux) Systematic Funds - Long/Short Global Equities Fund a signé une performance nette de frais de -2,89%* en mars, contre -13,2% pour l’indice MSCI World TRN. Les actions internationales se sont effondrées le temps que les investisseurs absorbent les réponses monétaires et budgétaires à la propagation du coronavirus. Les préoccupations liées aux implications à court, moyen et long terme sur l’économie mondiale se sont intensifiées alors que les indicateurs macroéconomiques dévissaient et que le VIX enregistrait le mois le plus volatil de tous les temps. La Réserve fédérale a annoncé qu’elle procèderait à des rachats d’actifs illimités, et le Congrès américain a adopté un plan de relance budgétaire de 2.200 milliards de dollars. Nous traversons une période sans précédent dans la mesure où la rapidité de la correction du mois de mars a laissé à découvert les stratégies axées sur les fondamentaux (et plus particulièrement systématiques) dans ce qui a été un marché sous l’emprise de la liquidité. La dynamique de marché observée en mars a reflété un phénomène de réduction de l’endettement et de recherche de liquidité, aggravant à l’extrême certains déséquilibres préexistants (sous-performance des stratégies Value et Petites et moyennes capitalisations). La correction des marchés boursiers a été généralisée et sa violence a rappelé la fin 2008, impactant les petites capitalisations de manière disproportionnée alors que les fonds gérés activement enregistraient plus de débouclages de positions et de sorties de capitaux que les fonds passifs. Alors que les stratégies longues n’ont globalement pas réussi à dégager de l'alpha, les portefeuilles short en ont généré beaucoup sur un marché qui a chuté de 13%. Les stratégies Short Momentum et Short Value ont identifié les titres dégageant des flux de trésorerie et une dynamique bénéficiaire négatifs, contribuant à soutenir la performance, notamment au Canada (santé) et aux Etats-Unis (énergie, industrie). Toutefois, cet alpha positif n’a pas suffi à compenser les pertes des positions longues, dans la mesure où une inopportune interdiction de la vente à découvert couplée à l’intervention de la Banque centrale a entraîné un mouvement de couverture des positions short, limitant le potentiel baissier d’un certain nombre de nos paris short. Couplée à notre positionnement fondamental attrayant, la dispersion occasionnée par cette correction brutale devrait nous permettre de commencer à dégager de l’alpha positif dans les semaines et les mois à venir.

*Source: RAM Active Investments