Commentaires de gestion

9 Avril 2020

Thomas de Saint-Seine

RAM Active Investments RAM (Lux) Systematic Funds - Long/Short Emerging Markets Equities funds Maxime Botti Partner & Senior Systematic Equity Fund Manager

La classe I USD du fonds RAM (Lux) Systematic Funds - Long/Short Emerging Market Equities Fund a signé une performance nette de frais de -3,74%* en mars, contre -15,40% pour l’indice MSCI EM TRN. La pandémie de coronavirus, qui a mis moins de trois mois à envahir la Chine, a touché l’Europe et l’Amérique du Nord en mars. Au fil de sa progression, elle a déclenché une crise économique d’une rare violence. La correction des marchés s’est accélérée au même rythme que l'augmentation des cas de coronavirus, avec la disparition simultanée des valeurs considérées comme sûres. Face aux ventes forcées sur les marchés, des records de baisse ont été battus aussi bien sur les marchés développés qu’émergents. Les autorités se sont employées à contenir les retombées de la crise en prenant des mesures historiques, dont un soutien budgétaire de plus de 2.000 milliards de dollars aux Etats-Unis. La dynamique de marché observée en mars a reflété un phénomène de réduction de l’endettement et de recherche de liquidité, aggravant à l’extrême certains déséquilibres préexistants (sous-performance des stratégies Value et Petites et moyennes capitalisations). La correction des marchés boursiers a été généralisée et sa violence a rappelé la fin 2008, impactant les petites capitalisations de manière disproportionnée alors que les fonds gérés activement enregistraient plus de débouclages de positions et de sorties de capitaux que les fonds passifs. Les stratégies longues ont essuyé des pertes durant le mois, notamment les styles Value et Machine Learning. Point positif toutefois, les stratégies Defensive/Low Vol ont fourni une contribution positive. Les portefeuilles short ont dégagé un alpha positif important. Face à une chute de 15% pour l’ensemble du marché, les stratégies short Momentum et Quality en Australie (énergie) et en Afrique du Sud (matériaux) ont apporté une contribution favorable et battu le marché. Les positions short dans l’industrie, l’informatique et la consommation discrétionnaire ont toutes soutenu la performance. L’alpha généré par les stratégies short n’a pas suffi à compenser les pertes des positions longues, dans la mesure où une inopportune interdiction de la vente à découvert couplée à l’intervention de la Banque centrale a entraîné un mouvement de couverture des positions short, limitant le potentiel baissier d’un certain nombre de nos paris short. Mais couplée à notre positionnement fondamental attrayant, la dispersion occasionnée par cette correction brutale devrait nous permettre de commencer à dégager de l’alpha positif dans les semaines et les mois à venir.

*Source: RAM Active Investments.