Commentaires de gestion

14 Février 2020

Thomas de Saint-Seine

 

La classe d’actions Ip USD du fonds RAM (Lux) Systematic Funds - Global Sustainable Income Equities Fund a fini le mois de janvier sur une performance nette de frais de -3,96%*, contre -2,76% pour l’indice MSCI World High DY TRN. L’épidémie de coronavirus en provenance de Chine a déstabilisé les marchés financiers en janvier, les investisseurs s’inquiétant des répercussions potentielles sur l’économie mondiale. Les marchés émergents ont davantage souffert que les pays développés. Les Bourses chinoises étant fermées pour les congés du Nouvel An, le reste de l’Asie a, en effet, été frappé de plein fouet. Egalement dans l’actualité, la Réserve fédérale et la Banque d’Angleterre ont maintenu leurs taux d’intérêt inchangés, du moins pour l’instant. La Fed a signalé qu’elle conserverait le statu quo dans un avenir prévisible, à l’approche du scrutin présidentiel aux Etats-Unis. La décision de la BOE de maintenir des taux stables a, quant à elle, été accueillie avec déception par les investisseurs, qui semblent de plus en plus habitués à ce que l’action des banques centrales les protège, en partie, contre le risque. En termes d’allocation régionale, nos modèles établis pour l’Amérique du Nord et l’Asie ont enregistré des pertes, tandis que le modèle européen a généré de l’alpha. Dans l’ensemble, la sous-performance s’explique presque entièrement par notre allocation, les mégacapitalisations de l’indice ayant tiré leur épingle du jeu dans ce contexte marqué par des ventes aveugles. Du point de vue de l’allocation par pays, notre performance mensuelle a principalement pâti des positions aux Etats-Unis (consommation de base et services aux collectivités), en Chine (finance et immobilier), ainsi qu’en Suisse (santé). La sélection de titres en Allemagne (consommation discrétionnaire) et en France (énergie) a, en revanche, limité les pertes du portefeuille. Sur le plan sectoriel, nos positions sur les services aux collectivités et la consommation de base, qui représentent tous deux nos principales sous-pondérations relatives, ont généré des pertes. En outre, les titres choisis dans le secteur financier ont également fortement obéré la performance.

*Source: RAM Active Investments