Commentaires de gestion

Des signaux contradictoires sur fond de valorisations élevées

6 Décembre 2019

Gilles Pradère

RAM (Lux) Tactical Funds - Global Bond Total Return fund - Gilles Pradère Senior Fund Manager, Fixed Income

En novembre, les actifs risqués ont surperformé dans les économies développées : les actions ont profité de l’espoir d’une diminution du risque économique et politique, tandis que les spreads de crédit sont restés relativement bien orientés, ce qui s’est traduit par une surperformance modérée. Inversement, les actifs émergents ont été pénalisés par l’actualité politique, même si la tendance est restée globalement favorable au risque. Par conséquent, les rendements des actifs sûrs ont continué de gagner du terrain, entraînant une sous-performance sur le mois.

Les investisseurs ont récemment dû faire face à des signaux contradictoires. Diminution des risques entourant le Brexit, possibilité d’un accord commercial temporaire, stabilisation de certains indicateurs économiques, augmentation potentielle des dépenses budgétaires en Europe : certains éléments ont plaidé en faveur d’une embellie typique des milieux de cycle. Pourtant, la croissance reste fragile et inférieure à son potentiel, ce qui rend l’économie vulnérable à des chocs négatifs. Pour l’heure, la dynamique budgétaire est relativement limitée et, conjuguée à une inflation ténue, elle pourrait empêcher tout rebond brutal des rendements. En outre, les risques politiques peuvent rapidement refaire surface.

Les valorisations étant relativement élevées, nous avons pris une partie de nos bénéfices sur les spreads qui s’étaient bien comportés, réduisant la duration et nous positionnant sur le segment « crossover ». Cela nous a permis de compenser une partie de la sous-performance de l’exposition périphérique, que nous avions réduite le mois dernier en prenant nos bénéfices sur la Grèce. L’exposition aux bons du Trésor nous a porté préjudice, mais reste cohérente avec notre volonté de conserver des positions de qualité au sein du portefeuille. Notre portefeuille traditionnel a affiché un rendement de -0,32% (brut de frais).

La courbe des taux américains, les swaps d’actifs américains et le spread entre l’Autriche et l’Allemagne ont joué un rôle positif, tandis que l’exposition à l’Espagne par rapport à la France a pâti du reflux qui a suivi le résultat des élections. Le portefeuille non traditionnel a enregistré une performance brute de frais de -0,03%.

L’exposition à la SEK et à la NOK par rapport à l’euro a joué un rôle positif. Nous avons pris nos bénéfices sur notre panier de devises émergentes, tout en conservant une orientation modérément short sur l’USD par rapport à plusieurs devises émergentes à haut rendement. Notre portefeuille de devises a signé une performance brute de frais de +0,02%.

En fin de mois, la performance nette de frais du RAM (Lux) Tactical Funds Global Bond Total Return (classe B USD) s’établissait à -0,37%. La duration s’élevait à 3,8 ans et la qualité moyenne du crédit était de A+.

*Source: RAM Active Investments