Commentaires de gestion

7 Novembre 2019

Emmanuel Hauptmann

 RAM Active Investments  RAM (Lux) Systematic Funds - European Equities Maxime Botti Partner & Senior Systematic Equity Fund Manager

La classe d'actions Ip-EUR du fonds RAM (Lux) Systematic Funds – European Equities Fund a signé une performance nette de frais de 1,48%*, contre 0,86% pour l'indice MSCI Europe TRN. Dopées par la décision de l’Union européenne d’accorder au Royaume-Uni un report de trois mois pour le Brexit, les statistiques encourageantes de l’activité manufacturière en Chine et les robustes afflux de capitaux vers la région, les actions européennes se sont envolées en octobre. Cette impression d’apaisement des tensions géopolitiques a continué de soutenir les actifs risqués, creusant encore l’écart entre les titres européens et leurs fondamentaux. Bien que l’activité économique demeure atone dans la région – le PMI manufacturier allemand s’inscrit en repli et la productivité diminue à son rythme le plus rapide en cinq ans au Royaume-Uni –, les actions européennes poursuivent leur ascension fulgurante et figurent parmi les classes d’actifs les plus performantes en 2019. D’un point de vue stratégique, nos moteurs Value et Machine Learning ont été à l’origine d’un alpha très important grâce à la dispersion observable sur le marché, qui leur a permis de cibler des actions rentables et génératrices de flux de trésorerie. Contrairement à septembre, notre stratégie Momentum a apporté une contribution positive, tandis que notre stratégie Defensive est en toute logique restée à la traîne lors de cette phase de marché haussier. La sélection de titres aux Pays-Bas (énergie) et en Belgique (consommation de base) a soutenu le résultat, mais notre surperformance est pour l’essentiel venue du Royaume-Uni, où les choix opérés dans la consommation de base et discrétionnaire ainsi qu’un effet d’allocation bénéfique se sont avérés déterminants. En revanche, la sous-pondération des titres de la consommation discrétionnaire et des technologies de l’information en Allemagne a coûté des points, puisque les deux secteurs ont brillé sur le mois. Nos secteurs défensifs ont été à l’origine d’une performance positive à la faveur des bons résultats des titres de la consommation de base et de l’énergie. Notre sous-pondération des valeurs des soins de santé, principalement en Allemagne, s’est quant à elle inscrite en frein. 

*Source: RAM Active Investments