Commentaires de gestion

7 Novembre 2019

Emmanuel Hauptmann

RAM Active Investments RAM (Lux) Systematic Funds -Emerging Markets Equities

La classe d’actions Ip USD du fonds RAM (Lux) Systematic Funds – Emerging Markets Equities Fund a signé une performance (nette de frais) de 3,98%*, conforme à celle de l’indice MSCI Emerging Markets TRN$ (4,22%). L’apaisement perçu des tensions sino-américaines et l’optimisme à l'égard du Brexit ont continué d’entraîner les actifs risqués à la hausse. Ceci dit, les replis d’une série d’indicateurs macroéconomiques ont assombri le climat en octobre. Malgré les signes indiquant que la faiblesse liée à une poussée protectionniste se propage au-delà du secteur manufacturier et pèse sur la croissance mondiale, les marchés se sont concentrés sur les mesures de soutien des banques centrales. Poids lourds des marchés émergents, la Chine et l’Inde ont offert un aperçu de l’état de leur économie, la première affichant un recul de son activité manufacturière pour le sixième mois consécutif. La Fed a une fois encore abaissé les taux d’intérêt d’un quart de point et estime que la politique monétaire est à présent au « bon niveau ». Pour les investisseurs, la question clé est de savoir si l’essoufflement des chiffres macroéconomiques peut justifier la surperformance des actions émergentes. Du point de vue stratégique, nos moteurs Value et GARP/Momentum ont signé les meilleurs résultats, tandis que le portefeuille Defensive s'est sans surprise inscrit en frein, tout comme le Machine Learning. Les positions détenues au titre de la stratégie Momentum en Chine (services de communication) et en Afrique du Sud (consommation discrétionnaire) ont apporté une contribution positive, tout comme la sous-pondération relative de cette dernière. Notre approche fondée sur la sélectivité, surtout dans les secteurs cycliques à bêta élevé comme les services de communication et les technologies de l’information, s’est révélée très favorable au Fonds cette année. Les titres de Corée du Sud continuent en revanche de peser sur nos stratégies. En particulier, notre surpondération relative de l’industrie, toujours pénalisée par le repli du secteur des puces et les différends commerciaux internationaux, demeure fortement préjudiciable. En termes sectoriels, les services de communication ont compensé leurs pertes du mois passé, tandis que la consommation discrétionnaire a dopé la performance. A l’inverse, notre surpondération relative de l’industrie et notre sélection de titres dans l’immobilier ont été à l’origine de pertes.

*Sources : RAM Active Investments