Commentaires de gestion

8 Octobre 2019

Emmanuel Hauptmann

RAM (LUX) SYSTEMATIC FUNDS – LONG/SHORT GLOBAL EQUITIES

La classe d’actions PI USD du fonds RAM (Lux) Systematic Funds - Long/Short Global Equities Fund a signé une performance (nette de frais) de -0,82%* en septembre. Par suite d’un rebond des rendements obligataires au début du mois, une forte rotation entre les facteurs de rendement a été observée sur les marchés d’actions mondiaux en septembre. Les flux d’investissement vers les titres à dynamique de cours positive et faible volatilité se sont brusquement inversés, simultanément à un rebond des taux d’intérêt à l’échelle mondiale (le rendement des bons du Trésor américain à 10 ans est passé de 1,46% à 1,66% et des mouvements similaires ont été observés sur l'ensemble des marchés). Les banquiers centraux ont continué de dicter la tendance, huit des dix principales banques centrales des pays développés s’étant réunies au cours du mois. Alors que seules la BCE, la Fed et la Banque d’Australie ont abaissé leurs taux directeurs, les orientations prospectives des autres banques centrales augurent d’un assouplissement généralisé dans les mois à venir face à la poursuite de la détérioration des perspectives économiques. Par ailleurs, le prix du pétrole brut est monté en flèche en milieu de mois à la suite d’une attaque de drones sur une raffinerie saoudienne. S’agissant de la conjoncture économique, l’activité manufacturière mondiale a connu sa baisse la plus forte et la plus étendue sur le plan géographique depuis plus de six ans, du fait du conflit commercial sino-américain. Notre stratégie Momentum a généré la plus mauvaise contribution sur le mois, tandis que notre stratégie Defensive/Low Vol a également été mise à mal par la brusque rotation des facteurs. En revanche, notre stratégie Value a généré un alpha important dans le cadre de notre portefeuille long. Côté short, tandis que notre stratégie Momentum a fait mieux que le marché dans son ensemble, nos stratégies Quality et Value ont sous-performé, ce qui a pesé sur la performance du fonds. Nos investissements au Canada et en Chine ont engendré des pertes, tant côté short que long, à l’instar de notre exposition short à l’Australie (matériaux et biens de consommation de base). Nos positions long au Japon et aux Etats-Unis (santé et technologies de l’information) ont été payantes, notamment dans le cadre de nos stratégies Value et Machine Learning. Sur le plan sectoriel, nos positions dans les secteurs de la finance et de la consommation discrétionnaire ont généré de l’alpha, tandis que les pertes enregistrées ont été principalement le fait des valeurs des matériaux.  

*Source: RAM Active Investments