Commentaires de gestion

8 Octobre 2019

Emmanuel Hauptmann

 RAM Active Investments  RAM (Lux) Systematic Funds - European Equities Maxime Botti Partner & Senior Systematic Equity Fund Manager

La classe d’actions Ip-EUR du fonds RAM (Lux) Systematic Funds – European Equities Fund a affiché une performance (nette de frais) de 2,95%*, contre +3,76% pour l’indice MSCI Europe TRN. Par suite d’un rebond des rendements obligataires au début du mois, une forte rotation entre les facteurs de rendement a été observée sur les marchés d’actions mondiaux en septembre. Les flux d’investissement vers les titres à dynamique de cours positive et faible volatilité se sont brusquement inversés, simultanément à un rebond des taux d’intérêt à l’échelle mondiale (le rendement des bons du Trésor américain à 10 ans est passé de 1,46% à 1,66% et des mouvements similaires ont été observés sur les marchés développés). Les banquiers centraux ont continué de dicter la tendance, huit des dix principales banques centrales des pays développés s’étant réunies au cours du mois. Alors que seules la BCE, la Fed et la Banque d’Australie ont abaissé leurs taux directeurs, les orientations prospectives des autres banques centrales augurent d’un assouplissement généralisé dans les mois à venir face à la poursuite de la détérioration des perspectives économiques. La BCE a annoncé un nouveau programme d’assouplissement quantitatif, dans le cadre duquel elle effectuera des achats nets d’actifs à hauteur de 20 milliards EUR par mois aussi longtemps qu’elle le jugera nécessaire. Parallèlement, elle a abaissé le taux des opérations principales de refinancement de 10 points de base pour le ramener à -0,5%, un nouveau plus bas record, et mis en place un système d’échelonnement afin d’atténuer l’impact négatif sur les bilans des banques. S’agissant de la conjoncture économique d’un point de vue plus large, l’activité manufacturière mondiale a connu sa baisse la plus forte et la plus étendue sur le plan géographique depuis plus de six ans, du fait du conflit commercial sino-américain. Sur le plan stratégique, nos stratégies Momentum et Defensive/Low Vol ont été à la peine, tandis que nos portefeuilles Value et Machine Learning ont dégagé de solides performances. Sur le plan géographique, la sélection de titres en Suède et en France a constitué le principal frein. En Suède, les choix peu judicieux opérés dans les secteurs des biens de consommation de base et de l’industrie ont coûté des points. Au rayon des contributions positives, nos positions en Suisse (biens de consommation de base) et en Norvège (énergie) ont généré un alpha important. Sur le plan sectoriel, notre sélection de titres dans le secteur de la finance et nos choix peu avisés dans celui des matériaux ont engendré des pertes. En revanche, les titres des secteurs de la consommation discrétionnaire et des biens de consommation de base que nous avons sélectionnés dans le cadre de notre stratégie Value ont contribué à atténuer les pertes enregistrées par les autres stratégies, grâce à la fois à la pertinence de nos choix et à l’impact positif de notre allocation à ces deux secteurs. 

*Source: RAM Active Investments