Commentaires de gestion

9 Août 2019

Thomas de Saint-Seine

RAM Active Investments RAM (Lux) Systematic Funds - Long/Short Emerging Markets Equities funds Maxime Botti Partner & Senior Systematic Equity Fund Manager

Le fonds RAM (Lux) Systematic Funds - Long/Short Emerging Market Equities Fund a réalisé un rendement de -1,12%* (classe I USD - net des frais) en juillet. Le mois de juillet a été relativement calme jusqu’à ce que l’attention des investisseurs se braque sur les grandes banques centrales dans l’attente du maintien de leur posture accommodante. Alors qu'une baisse des taux et un ton conciliant étaient largement anticipés à l'occasion de la réunion de la Fed, les marchés ont été déçus sur fond de perspectives prudentes. Par ailleurs, la guerre commerciale ravivée par la menace américaine de droits de douane de 10% sur 300 milliards de dollars de produits chinois supplémentaires et les tensions géopolitiques en Corée du Nord, à Hong Kong et en Iran ont entraîné un pic de volatilité en fin de mois. Dans le même temps, la croissance économique chinoise a atteint son plus bas niveau en 27 ans (6,2%). La réaction des marchés à ces chiffres a été relativement modérée. S’agissant des stratégies longues, le style Value, plus que jamais empêtré dans les difficultés, a constitué le principal frein à la performance. Par ailleurs, le portefeuille Momentum a pâti du pic de volatilité en fin de mois. Le portefeuille Machine Learning s'est lui aussi inscrit en retrait sur le mois en raison des difficultés rencontrées actuellement par le facteur Value, mais reste malgré tout le meilleur contributeur en cumul annuel. Parmi les positions short, les portefeuilles Value et ML ont dégagé un alpha significatif. Toutefois, les portefeuilles short Momentum et Quality ont devancé le marché dans son ensemble, avec à la clé une contribution négative. Du point de vue géographique, la Chine, l’Inde et la Corée du Sud ont généré des pertes au sein des portefeuilles longs. En Corée du Sud, principal frein à la performance, la surpondération de l’industrie a été préjudiciable, tout comme la sélection de titres dans la consommation discrétionnaire, qui a bénéficié des résultats supérieurs au consensus publiés par les entreprises pour le deuxième trimestre. Toutefois, la sélection short a permis de compenser une partie des pertes, notamment au sein du portefeuille Short Value. La sélection short dans les technologies de l'information et les services de communication en Chine a également permis de dégager de l’alpha durant le mois sous revue.  

*Source: RAM Active Investments.