Commentaires de gestion

9 Août 2019

Thomas de Saint-Seine

 

Le fonds RAM (Lux) Systematic Funds - Global Sustainable Income Equities Fund a progressé de +6,01%* (classe Ip USD - net de frais), affichant une performance légèrement inférieure à celle de l'indice MSCI World High DY TRN (+6,40%).  Après un début de mois relativement calme, des ondes de choc conséquentes ont émergé fin juillet. En l’espace de trois jours, la guerre commerciale est revenue sur le devant de la scène lorsque le président Donald Trump a menacé d'appliquer des droits de douane de 10% sur 300 milliards de dollars de produits chinois supplémentaires, tandis que le discours et les perspectives prudentes de la Fed ont déçu les marchés. Plus tôt dans le mois, la BCE a conservé ses munitions en laissant ses taux inchangés, mais a annoncé son intention d'introduire un vaste programme d'assouplissement, avec à la clé des baisses de taux et la reprise des achats d'actifs (QE). Par ailleurs, le S&P500 a dépassé la barre des 3.000 points, établissant un nouveau record historique, tandis que la croissance économique chinoise atteignait son plus bas niveau en 27 ans (6,2%). La réaction des marchés à ces chiffres a été relativement modérée. Du point de vue régional, l'exposition à l'Amérique du Nord a généré de lourdes pertes, en particulier au niveau de la consommation de base aux Etats-Unis et de l’industrie au Canada, alors que la consommation discrétionnaire mondiale connaissait un rebond marqué. La surexposition à l’Asie et la sous-pondération de l’Europe et de l’Amérique du Nord (légère) ont également été préjudiciables, de même que la surperformance des grandes capitalisations par rapport aux petites et moyennes capitalisations. En Europe, la nette sous-pondération de la consommation de base en Suisse, en forte hausse, a entraîné des pertes. En termes d’alpha positif, nos modèles ont identifié certaines valeurs industrielles au Royaume-Uni à des niveaux de valorisation attrayants, tandis que la sous-pondération de l’énergie en France a soutenu la performance. Sur le plan sectoriel, les pertes les plus prononcées ont été essuyées dans la consommation de base, sensiblement sous-pondérée. L’excellente sélection de titres dans la consommation discrétionnaire a dopé la performance pendant le mois sous revue. 

*Source: RAM Active Investments