Commentaires de gestion

De grandes attentes

30 Avril 2019

Gilles Pradère

RAM (Lux) Tactical Funds - Global Bond Total Return fund - Gilles Pradère Senior Fund Manager, Fixed Income

Une fois encore les actifs risqués se sont illustrés par leurs fortes performances en avril, notamment les actions, les titres à haut rendement et bien notés des marchés développés et émergents, sur fond de poursuite de la contraction des spreads. A l'inverse, les valeurs refuges telles que les bons du Trésor américain ou les Bunds allemands se sont stabilisées à un niveau proche de leurs récents plus hauts.

Dans une certaine mesure, cela signifie que les investisseurs ont des attentes relativement élevées quant à la capacité des banques centrales à soutenir le cycle, en dernier recours par un assouplissement des conditions monétaires. De telles attentes vont de pair avec un risque de déception. La croissance, y compris aux Etats-Unis où les indices PMI avancés s'orientent à la baisse, reste relativement contenue. Cela contribue à freiner l'inflation, dont les banques centrales ont déjà relevé la faiblesse depuis le début de l'année. Même si les niveaux de prix actuels génèrent une certaine volatilité, l'environnement devrait rester globalement favorable, et notre portefeuille demeure équilibré, avec des actifs de qualité, aisément gérables quelles que soient les conditions de marché, et des spreads offrant une bonne combinaison de portage et de volatilité, ou des valorisations attrayantes.

Nous avons profité de la volatilité régnant sur le marché des futures italiens pour négocier autour de notre position existante, l'instrument offrant une liquidité importante. L'économie italienne, même si elle reste vulnérable, montre des signes d'amélioration et le spread par rapport aux autres emprunts souverains de la zone euro inclut une prime correcte. En outre, le risque de nouvelles élections, s'il se concrétise, nous semble avoir une incidence légèrement positive. Durant le mois nous avons complété notre exposition, ce qui explique l'augmentation modérée de la duration en avril. Notre portefeuille en EUR a signé une performance brute de frais de +0,37%. En USD, nous avons pris nos bénéfices sur certaines obligations d'agences et d'entreprises dont les spreads ou les rendements nous paraissaient moins attrayants, pour les remplacer par des opportunités sur le marché primaire, ou des bons du Trésor américain plus liquides. Notre portefeuille en USD a dégagé une performance brute de frais de +0,15%. Notre portefeuille traditionnel a dégagé une performance brute de frais de +0,56%.

Les anticipations de baisse des taux s'étant renforcées, notre position misant sur une pentification de la courbe en USD a signé une performance brute de +0,02%. Les swaps d'actifs ont également apporté une contribution positive minime. Notre portefeuille non traditionnel a enregistré une performance brute de frais de +0,03%.

Notre position long SEK contre EUR a pâti du retard annoncé par la Riksbank par rapport à ses prévisions de relèvement de taux. La devise reste un bon outil de diversification et offre une valorisation attrayante. L'exposition au RUB s'est bien comportée, sur les marchés des obligations comme des devises. Dans la mesure où l'USD, bien qu'onéreux, affiche encore des niveaux solides en termes historiques à ce stade du cycle, nous demeurons globalement prudents dans l'expression des positions short USD. Notre exposition aux devises a généré une performance brute de frais de +0,06%.

En fin de mois, la performance nette de frais de la classe d'actions B USD du fonds RAM (Lux) Tactical Funds Global Bond Total Return Fund s'élevait à +0,57%. La duration s'élevait à 4,4 ans et la qualité moyenne du crédit était de A.

 

*Source: RAM Active Investments