Commentaires de gestion

11 Avril 2019

Thomas de Saint-Seine

RAM Active Investments RAM (Lux) Systematic Funds - Emerging Markets Core Equities Maxime Botti Partner & Senior Systematic Equity Fund Manage

La classe d'actions Ip USD du fonds RAM (Lux) Systematic Funds Emerging Markets Core Equities Fund a signé une performance nette de frais de -1,06%* en mars, sous-performant l'indice MSCI Emerging Markets TRN qui a pour sa part progressé de 0,84%. Les marchés semblent pris en tenaille entre les nouvelles données publiées suggérant une décélération de la croissance mondiale et les accents conciliants de la Fed, qui continuent de soutenir les actifs risqués. Selon nous, le désintérêt persistant des investisseurs face à la détérioration d'une multitude de données macroéconomiques est le signe d'un marché extrêmement complaisant. La sous-performance considérable des actions de rendement (Value) par rapport aux valeurs de croissance (Growth) a constitué la principale thématique sous-jacente du mois. Dans la mesure où les secondes ont continué de se négocier à des niveaux élevés, en particulier dans les secteurs des technologies de l'information et des services de communication en Asie, nos modèles se sont naturellement diversifiés en dehors de ces « points chauds ». En Europe, les indices PMI du secteur manufacturier pour le mois de mars ont clairement illustré cet affaiblissement des statistiques macroéconomiques, avec une chute à 45 seulement (la stabilité correspondant à 50) et des indicateurs avancés suggérant la possibilité d'une croissance encore plus fragile au deuxième trimestre. La surpondération des titres brésiliens, en particulier dans les technologies de l'information et la consommation discrétionnaire, a fortement pénalisé la performance, tout comme la sous-pondération du secteur chinois des services de communication, qui a signé une performance mensuelle exceptionnelle. L'incidence négative de la sélection des titres financiers chinois et des titres brésiliens dans le secteur des matériaux s'est également révélée très préjudiciable sur le mois. Par ailleurs, le Fonds a pâti de la sous-pondération relative de l'Inde, ainsi que d'un effet de change défavorable. S'agissant de l'Inde, la sous-pondération considérable des titres énergétiques et financiers a plombé la performance dans un contexte de rebond vigoureux de ces deux secteurs. Nos allocations à la Corée du Sud (sous-pondération) et à l'Australie (surpondération) ont apporté les plus fortes contributions positives.

 *Source: RAM Active Investments