Commentaires de gestion

9 Janvier 2019

Thomas de Saint-Seine

 RAM Active Investments  RAM (Lux) Systematic Funds - European Equities Maxime Botti Partner & Senior Systematic Equity Fund Manager

 

La part Ip-EUR du fonds RAM (Lux) Systematic Funds European Equities Fund a signé une performance comparable à celle de son indice de référence, à -5,56%* (nette de frais) contre -5,53% pour l'indice MSCI Europe TRN. L'inquiétude a fait chuter les marchés d'actions européens en décembre, le climat d'incertitude persistant suscité à la fois par les risques géopolitiques et les dirigeants politiques s'étant propagé aux investisseurs. Les investisseurs européens ont en effet été confrontés à un horizon politique dominé par des négociations sur le Brexit peu concluantes, des manifestations violentes en France et un effritement de l'autorité politique de l'Allemagne de Mme Merkel. Grâce à l'approche diversifiée de notre Fonds, notre performance est restée proche de celle du marché. La contribution positive importante de notre portefeuille Defensive (à l'origine de la seule surperformance mensuelle notable) a compensé l'incidence négative de notre biais en faveur de toutes les capitalisations, les petites capitalisations ayant de nouveau enregistré une sous-performance considérable en décembre. D'un point de vue sectoriel, les incidences négatives les plus marquées ont émané de titres des secteurs des matériaux et de l'énergie.  Parmi les matériaux, les actions britanniques et françaises ont fortement pénalisé la performance. Un scénario similaire s'est déroulé pour le secteur de l'énergie qui a dû faire face à la chute des cours des matières premières et aux contributions négatives des producteurs néerlandais et norvégiens de gaz et de pétrole. S'agissant des contributions positives, nos choix de valeurs dans les services aux collectivités et services de communication ont été bénéfiques, compensant ces pertes. Sur le plan géographique, la sélection des titres suédois ainsi que la surpondération de la Suède ont eu une incidence positive marquée, tout comme la sélection de titres exceptionnelle opérée en Belgique. A l'inverse, l'allocation à la France (sous-pondération) et à la Norvège (surpondération) a coûté des points de performance, tout comme la sélection peu inspirée des titres britanniques.

*Source: RAM Active Investments