Commentaires de gestion

9 Janvier 2019

Thomas de Saint-Seine

RAM Active Investments RAM (Lux) Systematic Funds -Emerging Markets Equities

La part Ip USD du fonds RAM (Lux) Systematic Funds Emerging Markets Equities Fund a surperformé son indice de référence, avec une performance de -2,52%* (nette de frais), contre -2,66% pour l'indice MSCI Emerging Markets TRN$. Les actions des marchés émergents sont restées déprimées, reflétant les craintes inspirées tout au long de l'année 2018 par les frictions commerciales persistantes entre Washington et Pékin. En outre, le recul des cours du pétrole, la montée des taux d'intérêt américains et le ralentissement de la croissance chinoise ont eux aussi perturbé les marchés émergents durant le mois. Grâce à l'approche diversifiée de notre Fonds, nous avons été en mesure de surperformer le marché, tous les portefeuilles ayant apporté des contributions positives. Nos portefeuilles Machine Learning et Defensive (le premier étant à l'origine de la plus forte surperformance mensuelle) ont signé les meilleures performances, tandis que Momentum et Value se sont inscrits en léger retrait. Globalement, la performance a surtout été soutenue par l'incidence positive de notre sélection de titres dans un marché en régression, tandis que l'allocation s'est elle aussi révélée bénéfique. Le maintien par notre Fonds d'une sous-pondération importante de la Chine (cette dernière indiquant une décélération de son économie domestique), ainsi qu'une sélection remarquable de titres chinois ont alimenté la surperformance. Nos choix de valeurs en Pologne et à Singapour ont également généré des contributions positives. A l'inverse, des pertes ont été enregistrées en Australie, où un effet de change extrêmement défavorable a amoindri notre surperformance, le dollar australien ayant atteint son plus bas niveau depuis 10 ans. D'un point de vue sectoriel, la surperformance est venue d'une excellente sélection de titres dans la consommation discrétionnaire, tandis que les valeurs industrielles ont également été bénéfiques. Les choix opérés dans le secteur des services de communication ont été les plus préjudiciables (la faute en incombant surtout aux titres australiens et sud-africains), tout comme la sous-pondération du secteur.

 *Sources : RAM Active Investments