Commentaires de gestion

L'angoisse d'une récession

9 Janvier 2019

Gilles Pradère

RAM (Lux) Tactical Funds - Global Bond Total Return fund - Gilles Pradère Senior Fund Manager, Fixed Income

 

En décembre, ce sont les craintes qui ont piloté les performances. Après avoir bien résisté, les actifs risqués en USD se sont repliés, actions et titres à haut rendement américains en tête. Les « valeurs refuge » se sont bien comportées, en particulier les obligations du Trésor américain. Les inquiétudes se sont focalisées sur la capacité de la Fed à poursuivre le durcissement de sa politique monétaire, étant donné que l'économie pourrait ne pas être totalement à l'abri des divers risques, à un moment où les banques centrales du monde entier ne sont plus en mesure d'accroître leur bilan.

La guerre commerciale entre les Etats-Unis et la Chine continue de faire rage et a probablement eu des répercussions en Europe, où l'environnement de croissance s'est détérioré en 2018, même si les indicateurs économiques ne suggèrent pas de récession pour le moment. En Europe, le gouvernement italien est parvenu à s'accorder sur son budget avec l'UE, mais les rendements de l'Italie restent élevés, tandis que l'économie marque le pas. Le vote portant sur l'accord de Brexit reste imprévisible. L'espoir demeure car l'économie américaine continue d'afficher des niveaux satisfaisants, mais elle montre aussi des signes d'un ralentissement à venir de la croissance, alimentant l'anxiété autour du risque de récession.

Dans cet environnement, nous restons d'une manière générale attentifs au maintien d'un portefeuille sous-jacent solide. Nous avons pris une partie de nos bénéfices sur les expositions AA, tout en renforçant tactiquement l'exposition à certains segments émergents et de qualité offrant des décotes. Notre exposition aux obligations du Trésor américain, qui nous apporte liquidité et qualité, est restée inchangée. Le portefeuille en USD s'est bien comporté (performance brute de frais de +0,62%), grâce aux obligations du Trésor et titres des agences américaines, mais aussi à nos expositions diversifiées à la dette de qualité des marchés émergents. Notre exposition à l'euro a donné lieu à une surperformance modérée (+0,08%, hors frais), essentiellement à la faveur des obligations les mieux notées. Notre portefeuille traditionnel a affiché une performance de +0,75% (brute de frais).

Nous avons profité de l'évolution de la dette périphérique pour vendre notre exposition à l'Espagne par rapport à la France, et avons également soldé notre position long sur l'Allemagne par rapport à la France. Notre position en faveur d'une pentification de la courbe américaine s'est avérée payante et nous l'avons conservée. Nous avons commencé à nous positionner sur les swaps d'actifs américains à la faveur d'une saisonnalité devenant favorable. Notre portefeuille non traditionnel a enregistré une performance de +0,08% (brute de frais).

Notre exposition aux devises est restée inchangée. La SEK a signé une belle performance, la Riksbank ayant finalement relevé les taux (+0,06%, hors frais). Le CAD a sous-performé, mais sa valorisation est très attrayante. Notre portefeuille de devises a inscrit une performance de 0,12% (hors frais).

En fin de mois, la performance nette de frais de la classe d'actions B USD du fonds RAM (Lux) Tactical Funds Global Bond Total Return Fund s'établissait à +0,83%. La duration s'élevait à 2,92 ans et la qualité moyenne du crédit était de A.

*Source: RAM Active Investments