Commentaires de gestion

14 Novembre 2018

Emmanuel Hauptmann

RAM Active Investments RAM (Lux) Systematic Funds - Long/Short Emerging Markets Equities funds Maxime Botti Partner & Senior Systematic Equity Fund Manager

La classe I USD du fonds RAM (Lux) Systematic Funds - Long/Short Emerging Market Equities Fund a signé une performance (nette de frais) de +0,71%* en octobre. Notre portefeuille short a contribué à la performance mensuelle du fonds, tandis que les stratégies long ont sous-performé l'indice de référence, en particulier au cours de la dernière semaine d'octobre. En termes de stratégies long, nos portefeuilles Defensive et Machine Learning (ML) se sont tous deux mieux comportés que le marché, tandis que le portefeuille Value a constitué la principale entrave. L'aversion au le risque l'a emporté sur les marchés émergents en octobre, sous l'effet des replis des actions américaines, d'incertitudes diverses et variées dont les frictions commerciales sino-américaines et la trajectoire de relèvement des taux de la Fed, si bien que nos modèles ont dû faire face à un contexte extrêmement difficile. Cet environnement s'est en fait avéré extrêmement propice à nos portefeuilles short, qui ont continué de produire un alpha tangible, compensant les pertes de nos positions long. Notre portefeuille Short ML a sensiblement sous-performé le marché et dégagé ainsi des rendements positifs. L'ensemble de nos portefeuilles short ont contribué à l'alpha positif généré en octobre. Sur le plan géographique, la Chine a contribué à la performance des portefeuilles short et long . Au sein de nos portefeuilles long, l'Afrique du Sud (technologies de l'information) et la Russie (matériaux) ont apporté des contributions positives. A l'inverse, notre exposition à Taïwan (matériaux) ainsi qu'une position hors indice de référence sur l'Australie ont généré des contributions négatives. Les positions short sur la Corée du Sud et la Thaïlande ont fortement contribué à la performance du fonds. Sur le plan des secteurs, la surpondération du secteur des soins de santé s'est avérée extrêmement bénéfique, et les technologies de l'information et l'industrie ont également apporté des contributions positives. A l'inverse, la sélection des titres dans les matériaux s'est avérée particulièrement pénalisante. Les changements d'allocation décidés durant la période ont inclus une augmentation nette de notre exposition à la Russie et à la Pologne (la première est désormais associée à notre plus importante position nette sur un pays). En revanche, nos modèles ont allégé leur exposition à l'Inde, la Corée du Sud et la Turquie. Dans le cadre des modifications relatives aux secteurs, l'exposition à l'industrie et à la consommation discrétionnaire a été allégée, au profit de l'énergie et des technologies de l'information.

*Source: RAM Active Investments.