Commentaires de gestion

14 Novembre 2018

Emmanuel Hauptmann

RAM Active Investments  RAM (Lux) Systematic Funds, Global Shareholder Yield Equities Fund,Maxime Botti Partner & Senior Systematic Equity Fund Manager

La classe Ip USD du fonds RAM (Lux) Systematic Funds - Global Shareholder Yield Equities Fund a signé une performance (nette de frais) de -7,96%*, sous-performant l'indice MSCI World High DY TRN, lui-même à l'origine d'une performance de -3,38% sur le mois. Le fonds reste pénalisé par la sous-pondération des Etats-Unis et la sur-représentation de l'Asie, qui ont affecté sa performance. Ce thème prévaut depuis le début de l'année 2018, notre fonds ayant également été sanctionné pour son approche d'allocation All-cap (toutes capitalisations) et diversifiée. Sur le plan régional, et malgré une réduction opérée en milieu de mois par nos modèles, notre exposition à l'Asie a freiné la performance compte tenu de la surperformance enregistrée par les titres d'Europe et d'Amérique du Nord. S'agissant des différents pays et hormis les titres asiatiques, nous avons pâti de la sous-pondération des Etats-Unis (14% environ de moins que l'indice de référence). Les pertes se sont surtout concentrées dans les deux secteurs liés à la consommation. Concernant les influences positives, notre modèle régional européen a signé une performance admirable, à laquelle ont contribué les titres belges et allemands. En termes sectoriels, la consommation de base, la finance et les matériaux ont constitué sur la période les principales entraves à la performance. Le premier de ces secteurs a en effet souffert d'une sélection des titres préjudiciable, mais aussi d'une sous-pondération relative marquée. La plus forte contribution sectorielle positive est venue de l'énergie, dont la sous-pondération s'est avérée bénéfique. Nous restons persuadés du bien-fondé de notre approche actuelle, en particulier au regard de la robustesse des fondamentaux du fonds par rapport aux indices mondiaux. Naturellement, nos modèles ont commencé à réduire la surpondération de l'Asie – l'exposition à Hong Kong et au Japon a ainsi été allégée et se rapproche de celle de l'indice de référence – tandis que l'allocation à la Suède a également été rognée. En contrepartie, l'exposition aux Etats-Unis et au Royaume-Uni a été substantiellement augmentée. Sur le plan sectoriel, l'exposition à l'énergie et à la consommation de base a été renforcée, tandis qu'une diminution a été décidée pour les technologies de l'information et les matériaux.

  *Source: RAM Active Investments