Commentaires de gestion

14 Novembre 2018

Emmanuel Hauptmann

RAM Active Investments RAM (Lux) Systematic Funds - Emerging Markets Core Equities Maxime Botti Partner & Senior Systematic Equity Fund Manage

La classe Ip USD du fonds RAM (Lux) Systematic Funds Emerging Markets Core Equities Fund a signé une performance (nette de frais) de -8,51%* en octobre, surperformant l'indice MSCI Emerging Markets TRN de 20 pb. Notre approche d'investissement en faveur des moyennes et grandes capitalisations dans cette région a largement porté ses fruits, nos portefeuilles de sélection ayant surperformé leurs segments respectifs de capitalisation boursière. D'une manière générale, nos modèles de sélection des titres ont produit de l'alpha sur le mois et l'incidence positive exceptionnelle du choix des valeurs (accompagnée d'un effet d'allocation favorable) a dopé la surperformance. Sur le plan géographique, la Chine continue d'offrir un environnement fertile pour nos stratégies et le secteur de la consommation discrétionnaire a été le principal vecteur de performance. En Chine toujours, la sous-pondération marquée du secteur des technologies de l'information s'est avérée payante, ces titres ayant fait l'objet d'un certain essoufflement face à des résultats d'entreprises décevants au troisième trimestre. Nos stratégies ont également généré une performance positive sur les titres sud-africains, grâce, une nouvelle fois, à la contribution des technologies de l'information. Enfin, nos investissements en Corée du Sud ont créé de l'alpha dans l'ensemble. S'agissant des contributions négatives, les pertes se sont limitées au Brésil. La sous-pondération peu judicieuse de ce pays, conjuguée à un effet de change défavorable, a légèrement grevé les gains mensuels. En termes de secteurs, ce sont bien entendu les titres des technologies de l'information et des soins de santé qui ont contribué à la performance. A l'inverse, la sous-pondération de la finance, ainsi qu'une sélection peu inspirée des titres financiers ont constitué la principale entrave. S'agissant des mouvements de portefeuille au niveau géographique, le Brésil et Israël ont vu leur exposition relevée, et l'allocation à la Corée du Sud a été fortement augmentée, au détriment de la Chine et de Hong Kong, de l'Afrique du Sud et de la Thaïlande. Au niveau sectoriel, l'allocation à l'énergie et à la finance a été sensiblement étoffée, ce qui a entraîné une réduction des pondérations de l'immobilier, de la santé et de la consommation discrétionnaire.

*Source: RAM Active Investments