Commentaires de gestion

10 Octobre 2018

Maxime Botti

 RAM Active Investments  RAM (Lux) Systematic Funds - European Equities Maxime Botti Partner & Senior Systematic Equity Fund Manager

 

La classe d'actions Ip-EUR du fonds RAM (Lux) Systematic Funds European Equities Fund est partiellement revenue en septembre sur la forte surperformance enregistrée en cumul annuel, s'établissant à -0,47%* (performance nette de frais) contre +0,53% pour l'indice MSCI Europe TRN. Les actions européennes ont été particulièrement instables ces derniers mois, avec une actualité macroéconomique défavorable continuant de supplanter les perspectives de croissance et de ne pas susciter d'enthousiasme. La fin du mois a été marquée par l'instabilité politique observée en Italie, où les objectifs budgétaires et de déficit du pays pour 2019 inquiètent, tandis que des conflits internes minent le gouvernement. Si notre allocation aux grandes capitalisations a contribué à la surperformance enregistrée en cumul annuel, elle a été bien plus malmenée que l'allocation aux capitalisations plus modestes en septembre. Du point de vue des stratégies, notre portefeuille Momentum a accusé une sous-performance relative sur le mois, de même que les portefeuilles Value et Defensive, devancés par le marché généraliste. Nous avons toutefois pu observer la performance robuste de notre stratégie Machine Learning (« ML »). Malgré notre positionnement prudent, nous avons subi des pertes occasionnées par la sélection des titres au Royaume-Uni et en Suisse, tandis que le Danemark a lui aussi donné lieu à une incidence négative (stratégies Momentum dans tous ces cas). Nos sélections en Norvège (Momentum) et en Allemagne (ML) ont généré des contributions positives. En Norvège, les secteurs de l'énergie et de la consommation de base ont constitué de généreuses sources d'alpha. Sur le plan sectoriel, nos pertes ont été confinées à la finance et la santé, tandis que notre sélection des titres dans le secteur de la consommation discrétionnaire s'est avérée préjudiciable. Parmi nos expositions à la finance, c'est un titre britannique qui a donné lieu à la plus forte incidence négative. Nous avons cependant pu générer un alpha considérable dans le secteur de la consommation de base, à la faveur d'une sous-pondération bienvenue et d'une sélection de titres inspirée, toutes deux décidées dans le cadre de notre stratégie ML. Les modifications opérées par nos modèles sur le plan sectoriel incluent une réduction de l'exposition à la consommation de base au profit de la finance, tandis que l'industrie demeure notre plus forte surpondération relative vis-à-vis de l'indice de référence. En termes géographiques, nos modèles continuent d'investir en Suède (notre plus importante position relative par rapport à l'indice) tandis que l'exposition à la Norvège et au Royaume-Uni a été rognée.

*Source: RAM Active Investments