Commentaires de gestion

17 Septembre 2018

Emmanuel Hauptmann

RAM Active Investments  RAM (Lux) Systematic Funds, Global Shareholder Yield Equities Fund,Maxime Botti Partner & Senior Systematic Equity Fund Manager

La classe d’actions IP USD du fonds RAM (Lux) Systematic Funds - Global Shareholder Yield Equities Fund a signé une performance (nette de frais) de -0,02%*, sous-performant légèrement (de 9 pb) l'indice MSCI World High DY TRN sur le mois. Notre fonds a connu un trimestre difficile qui met en lumière, une fois encore, un problème récurrent : la sous-pondération au sein de notre modèle de l'Amérique du Nord au profit de l'Asie. La guerre commerciale qui se déroule à l'heure actuelle entre les Etats-Unis et l'Asie exerce des pressions croissantes sur les marchés d'actions asiatiques, alors que leurs homologues américains bénéficient d'une croissance relativement soutenue. Indépendamment de l'incidence négative de notre allocation (essentiellement limitée aux Etats-Unis), la performance a été alimentée par notre sélection des titres. Au cours du mois, la Suisse et la France ont par ailleurs généré de généreuses contributions positives. L'allocation à la Chine a compté parmi les freins à la performance, tandis que la sélection médiocre des titres au Royaume-Uni a été plus que compensée par l'incidence positive bienvenue du change et de l'allocation (sous-pondération). Sur le plan sectoriel, les deux secteurs de la consommation (discrétionnaire et de base) ont été les fers de lance de la performance relative, tandis que nos choix de titres dans le secteur de l'énergie ont également été bénéfiques. A l'inverse, les titres des secteurs de la santé et des technologies de l'information ont constitué les principales entraves à la performance. S'agissant des changements d'allocation sur la période, nos modèles ont conservé leur importante sous-pondération relative par rapport aux Etats-Unis (-21,7%) sur la période, essentiellement du fait des écarts de valorisation entre les actions américaines et celles du reste du monde. Par ailleurs, notre exposition au Canada et au Royaume-Uni a été rognée au profit du Japon et de l'Australie. Plusieurs modifications significatives ont également été effectuées au niveau sectoriel, avec le relèvement de notre exposition à l'industrie et aux télécommunications au détriment de l'énergie, dont l'allocation totale a été divisée par deux.

  *Source: RAM Active Investments