Commentaires de gestion

17 Septembre 2018

Emmanuel Hauptmann

RAM Active Investments RAM (Lux) Systematic Funds -Emerging Markets Equities

 

La classe d'actions Ip USD du fonds RAM (Lux) Systematic Funds Emerging Markets Equities a signé une performance (nette de frais) de -3,30%*, sous-performant l'indice MSCI Emerging Markets TRN$ de 60 pb. La crise subie par la Turquie a fortement pénalisé la performance, que ce soit en termes d'allocation ou de change, mais pas de sélection des titres, laquelle a en effet contribué à la performance relative. En termes de stratégies, notre poche Defensive s'est avérée très bénéfique, et sa contribution a permis de protéger le fonds des difficultés surgies pendant le mois. La stratégie était bien positionnée, avec une surpondération marquée de Taïwan et de la Thaïlande, et une sous-pondération ultérieure du Brésil et de l'Afrique du Sud. Les contributions les plus médiocres à la performance mensuelle sont venues de nos stratégies Machine Learning et Value (cette dernière ayant été particulièrement affectée par le mouvement baissier, ainsi que la sur-représentation de la Turquie dans ses expositions). La première, malgré un mois d'août difficile, continue d'afficher une performance supérieure à celle de l'indice plus généraliste depuis sa mise en œuvre, en avril. Les pays ayant apporté les meilleures contributions à la performance en août ont varié selon les stratégies, démontrant ainsi les avantages de notre approche multi-stratégies. Ainsi, la performance de notre stratégie Momentum a été tirée par les contributions de l'Afrique du Sud, du Brésil et de la Russie, tandis que la stratégie Value a profité de ses positions sur la Corée du Sud, l'Australie et la Chine. Sur le plan sectoriel, les matériaux (secteur à l'origine d'une surperformance de longue date pour notre fonds) ainsi que la consommation discrétionnaire ont contribué à la performance. A l'inverse, la performance a pâti d'une sélection des titres peu inspirée et de l'incidence négative du change dans le secteur des technologies de l'information, mais aussi d'une sélection médiocre des titres de l'industrie. Notre sélection parmi les valeurs chinoises et indiennes des technologies de l'information a eu une importante incidence positive, malgré le maintien d'une sous-pondération marquée. S'agissant des ajustements d'allocation effectués durant le mois, nous pouvons citer, outre la diminution substantielle de l'allocation à la Turquie, l'allègement de l'exposition à Hong Kong et à la Chine. Dans le reste du monde, nous avons renforcé notre allocation à trois des quatre pays « BRIC » : l'Inde, la Russie et le Brésil.

*Sources : RAM Active Investments