Commentaires de gestion

17 Septembre 2018

Emmanuel Hauptmann

 RAM Active Investments  RAM (Lux) Systematic Funds - European Equities Maxime Botti Partner & Senior Systematic Equity Fund Manager

 

La performance (nette de frais) de la classe d'actions Ip-EUR du fonds RAM (Lux) Systematic Funds European Equities Fund s'est établie à -0,96%* sur le mois, surperformant l'indice MSCI Europe TRN de 1,29% en août. Sur le plan des stratégies individuelles, c'est grâce aux contributions des stratégies GARP/Momentum et Defensive que notre fonds a été en mesure de surperformer l'indice. Nos stratégies Defensive ont ainsi brillé durant la phase de correction du marché, faisant preuve d'une résistance remarquable alors que le marché se contractait. De leur côté, nos stratégies Value ont souffert dans le contexte d'un marché largement focalisé sur les négociations relatives au Brexit et, dans une moindre mesure, sur les problèmes de la Turquie. Notre surperformance sur le mois a résulté de la combinaison d'une allocation prudente et d'une sélection payante des titres. Seule notre exposition aux changes a eu une incidence défavorable. Sur le plan géographique, le Royaume-Uni, l'Espagne et la France ont tous largement contribué à la performance. S'agissant des expositions britanniques, la performance a surtout été soutenue par notre surpondération relative, conjuguée à une sélection avisée des titres (en particulier dans la finance et la consommation de base). Le secteur espagnol de la finance a souffert de son exposition à la crise turque, si bien que notre sous-pondération marquée de ce secteur s'est elle aussi avérée bénéfique. En termes de secteurs, nos choix de titres parmi la finance et les technologies de l'information ont généré une forte incidence positive. Par ailleurs, notre sélection des titres dans le secteur de la santé s'est elle aussi révélée remarquablement bénéfique, mais cette contribution a malheureusement été diminuée par un effet de change défavorable. Les changements d'allocation sur la période incluent un relèvement des pondérations absolues de la France, la Suède et du Royaume-Uni, aux dépens de l'Italie et de l'Allemagne. S'agissant des secteurs, nous avons notamment réduit l'allocation aux matériaux et à la consommation discrétionnaire, tandis que l'exposition à l'industrie et à la santé a été renforcée.

*Source: RAM Active Investments