Commentaires de gestion

Un marché inondé de liquidités avec le variant Delta

12 Août 2021

Gilles Pradère

RAM (Lux) Tactical Funds - Global Bond Total Return fund - Gilles Pradère Senior Fund Manager, Fixed Income

En juillet, les rendements obligataires des marchés développés ont fortement reculé. Avec des spreads stables sur le segment High Grade et légèrement en légère dilatation sur les titres à haut rendement et les titres émergents, les obligations de haute qualité ont surperformé. Les actions des marchés développés ont bénéficié de bénéfices robustes, mais aussi de rendements réels extrêmement bas. Les actions émergentes ont sous-performé, surtout les actions chinoises.

En juillet, les banques centrales – notamment la BCE – ont confirmé leur intention de maintenir les achats d'actifs à des niveaux élevés, même si certains membres de la Fed enclins à durcir le ton envisagent une réduction. Alors que la plupart des banques centrales des pays développés maintiennent d'importants programmes d’achats d’actifs, les marchés financiers restent inondés de liquidités. A titre d’exemple, la facilité de « Reverse Repo » de la Fed a atteint mille milliards de dollars, ce qui constitue un nouveau record.

Parallèlement, on a observé une recrudescence de l’épidémie, le variant Delta se propageant très rapidement dans plusieurs pays. Même si le nombre de personnes vaccinées continue d'augmenter, permettant de contenir le nombre d’hospitalisations et de décès, la propagation de ce nouveau variant est devenue source de préoccupation pour la reprise future. Alors que l'impact sur les économies développées est limité, les pays affichant un faible taux de vaccination sont plus vulnérables, en particulier les pays asiatiques et plus généralement les économies émergentes.

La structure du portefeuille traditionnel est restée globalement inchangée. Nous avons vendu une partie de nos obligations d’agences sur des échéances allant de 3 à 5 ans en raison du resserrement des spreads, contre des swaps qui s’avèrent très liquides. Le redressement du marché au cours du mois a permis des prises de bénéfices sur ces positions. Les swaps ayant sous-performé les bons du Trésor américain, nous avons modifié nos couvertures de duration en recevant des swaps et en vendant les bons du Trésor américain. En outre, nous avons accru légèrement notre exposition aux marchés émergents via de nouvelles émissions. En Europe, nous avons enregistré des bénéfices sur les futures à 10 ans de l'Italie, le marché ayant retrouvé ses sommets de mars, et nous avons conservé nos positions sur l’échéance à 6 ans. Notre portefeuille traditionnel a affiché une performance brute de +0,60%.

Sur le marché en euro, l’échéance à 10 ans a sous-performé l’échéance à 30 ans, ce qui nous a incités à prendre une position de pentification pariant sur la sous-performance du 30 ans par rapport au 10 ans. Aux Etats-Unis, la partie centrale de la courbe a surperformé en juillet, ce qui s’est traduit par la surperformance de nos positions de swaps 7 ans/30 ans. Notre position sur obligations autrichiennes à 100 ans contre emprunts allemands à 30 ans a légèrement sous-performé. Notre portefeuille non traditionnel a enregistré une performance brute de +0,03%.

Notre portefeuille diversifié de positions longues sur le CNY, le JPY, la NOK, la SEK, le RUB, la GBP et le CAD face à l'EUR et à l’USD a surperformé, à l’exception de la NOK. Notre portefeuille de devises a signé une performance brute de frais de +0,03%.

En fin de mois, la performance nette de frais de la classe d'actions B USD du fonds RAM (Lux) Tactical Funds – Global Bond Total Return Fund s'élevait à +0,57%. La duration s'élevait à 3,76 ans et la qualité moyenne du crédit était de A.

* Source : RAM Active Investments