Commentaires de gestion

Victoire démocrate, évolution en dents de scie

8 Février 2021

Gilles Pradère

RAM (Lux) Tactical Funds - Global Bond Total Return fund - Gilles Pradère Senior Fund Manager, Fixed Income

Après un démarrage sur les chapeaux de roue, les actifs risqués ont terminé le mois en baisse, à l'exception des actions émergentes. Les actifs sûrs ont sous-performé, de même que la plupart des obligations d'entreprises et émergentes, compte tenu de spreads de crédit déjà étroits.

L'élection en Géorgie a apporté deux victoires inattendues aux démocrates, qui ont remporté de justesse la majorité au Sénat, ce qui laisse augurer de nouvelles mesures de relance budgétaire. Avec une enveloppe de 1.900 milliards de dollars, le programme s'annonce généreux. Même si ce montant devrait faire l'objet de négociations dans les semaines à venir, il renforce les anticipations de croissance, ce qui a entraîné les rendements des bons du Trésor américain à 10 ans au-dessus de 1%. Cette évolution a eu une incidence sur le dollar, notamment face à certaines devises peu rémunératrices des marchés développés. En effet, l'économie américaine a mieux résisté que les autres en 2020 et pourrait faire encore mieux en 2021 grâce à ce nouveau coup de pouce budgétaire.

La Réserve fédérale et la BCE ont confirmé qu'elles continueraient de soutenir l'économie et l'heure n'est pas à un changement de cap. Les taux de contamination élevés continuent de peser sur l'activité économique et le déploiement des vaccins prendra du temps. Dans l'ensemble, l'environnement reste favorable à la croissance, mais il est aussi largement intégré dans les cours de la plupart des actifs financiers, ce qui explique leur évolution en dents de scie.

En conséquence, nous maintenons un positionnement tactique et avons augmenté nos niveaux de liquidités au cours des derniers mois. Nous avons pris nos bénéfices sur certains titres de qualité ainsi que sur divers marchés de taux où les rendements restent bas, à l'instar des titres à 5 ans en SEK et en CAD. Nous avons participé à quelques nouvelles émissions en dollar sur les marchés émergents et légèrement relevé notre exposition aux obligations AT1 en euro, tout en conservant notre exposition au haut rendement. Nous conservons un positionnement tactique sur la duration : nous l'avons allongée à 4,8 ans au cours de la première quinzaine du mois avant de profiter de la baisse des taux qui a suivi pour la réduire à 4,3 ans. Dans un environnement de taux en hausse et de spreads stables, notre portefeuille traditionnel a dégagé une performance brute de frais de -0,25%.

Face à la légère pentification de la courbe en euro, notre exposition longue aux emprunts allemands à 10 ans a surperformé les échéances à 30 ans. Notre positionnement long sur les emprunts autrichiens à 100 ans face à leurs homologues allemands à 30 ans n'a pas changé. Notre portefeuille non traditionnel a enregistré une performance brute de +0,04%.

Nous avons continué de prendre nos bénéfices sur les positions short en USD face à certaines devises des marchés développés en début de mois. Nous avons vendu l'euro et réduit notre positionnement long sur la couronne suédoise et la couronne norvégienne, tout en conservant une exposition longue au dollar canadien, au rouble russe, à la livre sterling et au yen face au dollar. Le portefeuille de devises a enregistré une performance brute de frais neutre.

En fin de mois, la performance nette de frais du RAM (Lux) Tactical Funds – Global Bond Total Return (classe B USD) s’établissait à -0,29%. La duration s'élevait à 4,3 ans et la qualité moyenne du crédit était de AA.

 

* Source : RAM Active Investments