Commentaires de gestion

Un mois de décembre mémorable

14 Janvier 2021

Ashwin Aiyappan, Nevin Nie

RAM Active Investments RAM (Lux) Tactical Funds II - Asia Bond Total Return

Commentaire de marché

Une année spectaculaire, volatile et éprouvante pour le monde s'est clôturée sur la performance et l'appréciation généralisées des classes d'actifs initiées en novembre. Les marchés ont fermé les yeux sur l'augmentation des cas d'infection au COVID-19, la mutation du virus et les restrictions sur la distribution des vaccins, se sont concentrés sur la normalisation attendue en 2021, et sont revenus sur les mesures de soutien budgétaire et monétaire déployées en 2020. Le Brexit a été source de préoccupations mineures, mais un accord de dernière minute a donné aux marchés un élan supplémentaire en fin d'année. Deux événements notables pourraient avoir soutenu la performance du crédit : la volatilité qui a caractérisé l'année s'est dissipée, si bien que le S&P n'a enregistré des fluctuations supérieures à 1% que deux jours au mois de décembre (contre 11 jours en novembre, 8 en octobre et 12 en septembre), et les taux ont suivi une évolution favorable au bout de quelques jours. Bien que disparate, la dynamique économique reste en place, mais les indices PMI se sont repliés en rythme mensuel en Chine, aux Etats-Unis, etc. Ils restent solidement ancrés en territoire positif, et l'indice PMI composite glissant de Markit pour la zone euro s'est inscrit en hausse à 49,1 en décembre, contre 45,3 auparavant. Le pétrole a poursuivi son mouvement de hausse, tandis que le dollar s'est une nouvelle fois déprécié.
Le crédit asiatique a été largement soutenu par la hausse des cours du pétrole (haut rendement), l'affaiblissement du dollar (ME asiatiques) et des rendements plus élevés, mais évoluant dans une fourchette étroite (le crédit en général et la duration en particulier). La compression des spreads et l'aplatissement de la courbe des taux se sont poursuivis en décembre. Seule ombre au tableau : les obligations Investment Grade de certaines entreprises d'Etat chinoises (notamment CNOOC Ltd et CNCC Ltd) ont continué de sous-performer en raison des crédits chinois inscrits sur la liste des sanctions américaines. Tout comme en novembre, les spreads ont affiché un resserrement et une compression significatifs au mois de décembre. Les spreads asiatiques se sont resserrés de 7 pb sur le segment Investment Grade et de 63 pb sur le haut rendement. L'écart entre le haut rendement et l'Investment Grade asiatiques s'est réduit de 56 pb pour clôturer le mois à environ 477 pb. Des obligations pour un montant net de -0,9 milliard de dollars ont été émises durant le mois, contre -5,4 milliards de dollars en novembre. En fin d'année, la performance 2020 du haut rendement asiatique s'élevait à +4,94%, contre +6,86% pour le segment Investment Grade. L'indice de référence JACI s'est pour sa part inscrit en hausse de +6,33% sur l'année 2020.

Perspectives et performance du portefeuille

Même après un autre mois de resserrement des spreads, des opportunités continuent de se présenter dans le crédit asiatique aussi bien dans le haut rendement que sur le segment Investment Grade dans la mesure où le contexte macroéconomique reste solide dans la région. L'appétit pour le risque est bien présent et les économies de la région continuent de se montrer résilientes à la faveur de la maîtrise de la pandémie. Nous pensons que les marchés demeureront robustes, mais nous suivrons de près l'évolution des taux d'intérêt américains, la saga des sanctions sino-américaines, les mutations du virus, l'efficacité des vaccins et la logistique de distribution ainsi que l'impact sur la performance des prêts de la fin du moratoire sur les remboursements des crédits. Dans l'ensemble, les taux directeurs bas, la position accommodante des banques centrales et le retour à la normale en 2021 devraient soutenir les marchés. Néanmoins, nous entamons l'année sur une légère surpondération des liquidités et une sous-pondération de la duration. En effet, les prix des matières premières, la faiblesse du dollar américain et la normalisation économique pourraient exercer des pressions sur les rendements à 10 et 30 ans en janvier (lesquels nous semblent trop bas) et faire grimper les taux d'intérêt. La relative résilience des spreads de crédit par rapport aux autres classes d'actifs devrait rester de mise, mais les taux d'intérêt pourraient mettre à mal la duration dans les semaines à venir. Restant plus élevés que ceux des marchés émergents et américains, les spreads du crédit asiatique ont favorisé les capitaux entrants en décembre pour le neuvième mois consécutif. Les entrées de capitaux et l'agenda léger en décembre ont soutenu la compression des spreads. Dans la mesure où l'année vient tout juste de commencer et que le nouvel An chinois n'aura pas lieu avant la mi-février, l'offre primaire devrait être importante, ce qui pourrait limiter la performance des spreads durant la première moitié du premier trimestre.

La classe PI USD du fonds RAM (Lux) Tactical Funds II – Asia Bond Total Return Fund a signé une performance de 0,65% en décembre, essentiellement soutenue par le haut rendement et le resserrement des spreads sur le segment Investment Grade hors Chine. Le fonds reste bien diversifié. Du point de vue tactique, nous limitons la prise de risque compte tenu des préoccupations liées aux taux d'intérêt et du potentiel d'opportunités induites par la demande, avec une duration nette de 3,98 ans et un niveau de liquidités de 4,4%. Nous envisageons de délaisser les liquidités et le segment IG, caractérisé par des valorisations élevées, au profit de nouvelles émissions, d’obligations BB solides et/ou de la duration à mesure que des opportunités se présenteront. 

Nexus Investment Advisors Limited, supervisé par l’Autorité de surveillance des marchés financiers (SFC) à Hong Kong, a été nommé par la société de gestion du fonds en tant que gestionnaire de portefeuille pour RAM (Lux) Tactical Funds II - Total Return Fund Bond Asia.

*Source : Nexus Investment Advisors Limited