Commentaires de gestion

Decembre 2020 - Hausse des niveaux d'endettement : un mal nécessaire - Commentaires de gestion Tactical

14 Janvier 2021

Clement Perrette, Gilles Pradère

La rapidité à laquelle le marché obligataire international a réagi au mois de mars et la reprise qui a suivi ne diffèrent en rien de ce que les autres classes d'actifs ont connu. Les interventions monétaires et budgétaires massives à travers le monde visant à sauver l'économie d'une contraction sans précédent ont débouché sur une expansion du bilan des banques centrales et un creusement de la dette publique/privée. En d'autres termes, la situation actuelle a selon nous des origines chinoises et est traitée à l'aide de la médecine japonaise, autrement dit une combinaison de ZIRP (politique de taux nul) et de QE. Pour que ces politiques soient efficaces, plusieurs conditions doivent être réunies :

  • une prolongation du soutien à l'économie bien au-delà du début de la reprise
  • une meilleure intégration des politiques monétaire et budgétaire
  • un service de la dette faible
  • des investissements des autorités budgétaires plus ciblés (innovation, réduction des inégalités, infrastructures, etc.)

L'environnement de taux bas incite les investisseurs à se poser des questions légitimes quant au potentiel de rendement des investissements obligataires axés sur la qualité. Si l'on regarde ce qu'il s'est passé depuis la crise financière mondiale et que l'on compare le rendement des obligations Investment Grade au début de chaque année avec les rendements générés durant la même année, il est évident que le niveau de rendement n'est pas un bon indicateur de performance. En tant qu'investisseurs, nous estimons qu'il vaut mieux rester investis dans les obligations plutôt que de rester sur la touche, malgré les épisodes de volatilité élevée.

En 2021, nous restons optimistes quant au marché obligataire international. Toutefois, les nouvelles positives ont déjà été intégrées dans les cours de certaines poches du marché. A cet égard, nous continuons d'appliquer nos principes fondamentaux en matière de gestion des investissements, à savoir flexibilité, diversification, qualité et liquidité. Depuis l'été, nous prenons des bénéfices sur certaines positions de qualité et réaffectons une partie du produit des obligations les plus chères vers des segments plus attrayants tels que les emprunts subordonnés financiers et le haut rendement. Nous restons exposés au segment de la dette émergente souveraine et quasi-souveraine qui offre une combinaison séduisante de perspectives économiques positives et de portage intéressant.
Le tableau ci-dessous présente le positionnement actuel du RAM Global Bond Total Return Fund. Le niveau de risque, qui varie de 0 à 5, donne une indication du risque associé à chaque stratégie, 5 étant le niveau maximal de risque pouvant être pris dans le respect de la philosophie d'investissement du fonds.

Source : RAM AI au 31.12.2020

 

Accédez directement aux derniers commentaires de gestion par fonds :

Global Bond Total Return

Asia Bond Total Return