Commentaires de gestion

L'aversion pour le risque monte à l'approche des élections américaines

13 Novembre 2020

Ashwin Aiyappan, Nevin Nie

RAM Active Investments RAM (Lux) Tactical Funds II - Asia Bond Total Return

Commentaire de marché

En Asie, les spreads de crédit Investment Grade et High Yield ont suivi des trajectoires divergentes en octobre à mesure que les investisseurs adoptaient une attitude prudente à l'approche des élections américaines. Les spreads Investment Grade asiatiques se sont resserrés de 13 pb durant le mois sous revue sous l'effet de la fuite vers la qualité, tandis que ceux du haut rendement s'élargissaient de 11 pb. Le resserrement des spreads IG tient aussi en partie aux fluctuations des taux, notamment à la hausse des rendements des bons du Trésor à 10 ans (environ +20 pb). Durant le mois, le spread du haut rendement asiatique par rapport aux titres investment grade a grimpé de 24 pb pour atteindre près de 500 pb en fin de mois, son plus haut niveau depuis juillet. La résurgence inattendue des cas d'infection au Covid-19 en Europe et aux Etats-Unis durant la deuxième moitié du mois a incité les investisseurs à se débarrasser de leurs actifs risqués, ce qui a fait bondir les spreads du haut rendement de 20 pb sur cette seule période. La persistance de l'impasse budgétaire aux Etats-Unis n'a fait que renforcer la pression sur les actifs risqués. Toutefois, l'offre nette de nouvelles émissions a légèrement ralenti en raison de la volatilité des marchés. Des obligations pour un montant net de 22,4 milliards de dollars ont été émises sur le marché primaire durant le mois, contre 27,8 milliards de dollars en septembre. En fin de mois, le haut rendement asiatique s'approchait d'un rendement total négatif sur l'année tandis que le segment investment grade signait une hausse confortable supérieure à 6%.

Comparaison des spreads de crédit asiatiques en dollars sur les segments HY et IG



Source : JP Morgan, au 30/10/2020

Perspectives et performance du portefeuille

Des opportunités continuent de se présenter dans le crédit asiatique aussi bien dans le haut rendement que sur le segment Investment Grade dans la mesure où le contexte macroéconomique devrait se stabiliser après les élections américaines. Le sentiment général à l'égard du risque s'est amélioré début novembre alors que les banques centrales ont réaffirmé leur soutien si le confinement devait se poursuivre. Nous pensons que les marchés renoueront progressivement avec leurs niveaux antérieurs à septembre, même si les investisseurs devraient rester sélectifs et attentifs aux risques de dégradation de note. Toutefois, l’environnement de taux bas perdurera jusqu’en 2021 et le crédit reste donc une classe d’actifs privilégiée. Si l'on considère les récentes corrections qui ont eu lieu au niveau des actifs risqués mondiaux, les produits de spread se sont révélés plus résistants et moins volatils que les actions. Alors que les spreads du crédit asiatique restent supérieurs à ceux des marchés émergents et américains, la région a continué d'attirer des capitaux en octobre pour le septième mois consécutif. L'encours total des fonds de crédit asiatique en dollar a continué d'augmenter pour s'établir à près de 42 milliards de dollars, soit son niveau le plus élevé depuis 7 ans, selon les estimations de JPMorgan. Ces afflux ainsi qu'une pause dans les nouvelles émissions la dernière semaine d'octobre ont entraîné une compression significative des spreads début novembre tirée par la technologie chinoise pour le segment Investment Grade et par l'immobilier chinois pour le haut rendement. Ceci dit, les nouvelles émissions devraient revenir en force courant novembre étant donné que près de 16 milliards de dollars d'obligations arriveront à échéance en moyenne chaque mois du quatrième trimestre. De nombreux promoteurs chinois n'ont toujours pas utilisé leurs quotas pour refinancer les obligations offshore arrivant à échéance d'ici le 1er semestre 2021. Outre le contexte macroéconomique, l'attitude de Pékin à l'égard du secteur immobilier affectera également le sentiment des investisseurs dans le haut rendement asiatique. L'autorisation récemment accordée à certains grands promoteurs d'accéder au marché obligataire interbancaire onshore a dissipé certaines craintes concernant la restriction des canaux de financement pour le secteur.

La classe PI USD du fonds RAM (Lux) Tactical Funds II – Asia Bond Total Return Fund a signé une performance de 0,33% en octobre, essentiellement soutenue par le resserrement des spreads IG, les couvertures des bons du Trésor américain ainsi par le rebond de certaines obligations à haut rendement dans le secteur immobilier chinois après les points bas atteints fin septembre. Le fonds reste bien diversifié. Le rebond des taux et du risque début novembre a soutenu la performance du fonds. Nous conservons une duration nette de 4,1 ans et un niveau de liquidités de 4,79%. Nous envisageons de délaisser le segment IG, caractérisé par des valorisations élevées, au profit de nouvelles émissions ou d’obligations BB solides susceptibles d'être revalorisées dans les mois à venir.

 

Nexus Investment Advisors Limited, supervisé par l’Autorité de surveillance des marchés financiers (SFC) à Hong Kong, a été nommé par la société de gestion du fonds en tant que gestionnaire de portefeuille pour RAM (Lux) Tactical Funds II - Total Return Fund Bond Asia.

*Source : Nexus Investment Advisors Limited