Commentaires de gestion

Incertitudes autour des élections américaines et du Covid-19, mais tensions limitées

13 Novembre 2020

Clement Perrette

RAM (Lux) Tactical Funds - Global Bond Total Return fund - Gilles Pradère Senior Fund Manager, Fixed Income

Les marchés ont connu une évolution singulière en octobre. Alors que les taux d'intérêt se sont inscrits en hausse aux Etats-Unis en prévision d'une « vague bleue », ils ont diminué en Europe dans l'attente de la réaction de la BCE aux mesures de confinement « souples » et au recul des statistiques économiques. Malgré des corrections significatives sur les marchés actions américains et européens, les spreads de crédit se sont bien comportés.

Le soutien apporté par les banques centrales continue de limiter la volatilité et les tensions financières. En effet, le haut rendement américain a dégagé une performance positive malgré la sous-performance des actions américaines et la légère hausse des taux d'intérêt.
L'augmentation des rendements américains s'explique par l'attente d'un vaste plan de relance démocrate d'une part, et par le fait que le programme de QE américain n'absorbe plus l'offre de bons du Trésor d'autre part. Concernant les élections, les démocrates ont peu de chances de remporter les 60 sièges qui leur garantiraient la majorité au Sénat et seront donc contraints de passer par la procédure d'ajustement (reconciliation) budgétaire pour faire adopter toute législation budgétaire majeure. La Fed suit également avec beaucoup d'attention la moindre augmentation des taux réels susceptible de réduire l'efficacité de sa politique. Ces deux facteurs pourraient limiter la hausse des rendements. Face à la résurgence des cas de contamination en Europe, plusieurs gouvernements ont rétabli des mesures de confinement. Ces décisions globalement inattendues créent des incertitudes, mais de vastes secteurs de l'économie restant ouverts, l'impact sera moins négatif qu'en mars.

Avec le retour des taux à leurs points bas en Europe et des spreads relativement étroits, nous avons pris nos bénéfices sur les obligations d'entreprises de qualité en euro après une solide performance. Comme en septembre, nous avons profité de la correction des actions pour investir dans des obligations AT1 émises par de grandes banques de la zone euro aux bilans solides, nécessaires pour garantir un bon flux de crédit. Tablant sur un soutien durable, nous avons également continué d'investir dans le haut rendement aux Etats-Unis et dans la zone euro. La performance en euro ayant compensé celle en dollar, notre portefeuille traditionnel a affiché une performance brute de +0,02%.

Comme en septembre, dans un contexte de spreads globalement stables, notre activité a été limitée dans notre portefeuille non traditionnel qui a affiché une performance brute de -0,01%.

Nous avons ajouté une position longue sur le yen face à l'euro en guise de diversification. Nous conservons une exposition longue à la couronne norvégienne, à la couronne suédoise, au dollar canadien et désormais au yen face au dollar et à l'euro. La couronne norvégienne a pesé sur la performance lorsque les tensions se sont aggravées en fin de mois, mais les autres devises ont surperformé. Notre portefeuille de devises a signé une performance de +0,02% (en termes bruts de frais).

En fin de mois, la performance nette de frais du RAM (Lux) Tactical Funds – Global Bond Total Return (classe B USD) s’établissait à -0,06%. La duration s'élevait à 4,6 ans et la qualité moyenne du crédit était de A.

 

* Source : RAM Active Investments