Commentaires de gestion

Légère correction sur fond de soutien continu

12 Octobre 2020

Clement Perrette

RAM (Lux) Tactical Funds - Global Bond Total Return fund - Gilles Pradère Senior Fund Manager, Fixed Income

Les actifs risqués ont corrigé en septembre, rompant avec la tendance positive en place depuis le mois de mars 2020. En l’absence d’accord sur un nouveau plan de relance budgétaire, la sous-performance du marché actions américain a été plus prononcée que celle de son homologue européen. En conséquence, les spreads de crédit se sont légèrement plus élargis en USD qu’en EUR, tandis que les opérateurs ont tourné le dos aux obligations émergentes sur fond de rebond du dollar. Malgré de faibles rendements, les actifs de qualité ont profité de cet environnement d'aversion pour le risque.

Cette correction mineure n’était pas totalement injustifiée dans la mesure où les attentes étaient relativement optimistes fin août. A ce moment-là, les anticipations d’inflation avaient atteint un niveau semblable à celui de février, avant que la pandémie ne paralyse la planète. La correction semble avoir été essentiellement déclenchée par l’absence d’accord entre les partis américains sur un nouveau plan de relance, qui devrait être reporté au-delà des élections dans l’espoir qu’une majorité claire se prononce en sa faveur. Elle reste toutefois relativement modeste, malgré la hausse significative des cas d’infection au Covid-19 en Europe notamment et il y a de grandes chances pour que les mesures de soutien perdurent, tant sur le plan monétaire que budgétaire.

Compte tenu de la stabilité des taux dֹ’intérêt et du climat apaisé sur les marchés actions, nous avons liquidé les swaps de taux USD initiés fin juillet pour réduire la duration, cherchant à reconstituer des couvertures à des niveaux de rendement inférieurs. Nous avons profité de l’élargissement des spreads pour augmenter légèrement notre exposition au segment IG américain ainsi qu’au haut rendement. Dans l’ensemble, le portefeuille USD a pénalisé la performance dans la mesure où la contribution positive des taux n’a pas compensé l’élargissement des spreads de crédit. Avec des spreads et une duration plus stables, le portefeuille EUR a fourni une contribution positive, de même que notre exposition aux taux en CAD. Notre portefeuille traditionnel a affiché un rendement de -0,01% (brut de frais).

Compte tenu de la faible activité des spreads européens, le portefeuille non traditionnel a enregistré une évolution stable (brute de frais). Notre principal risque émane toujours d’une position longue sur l’Autriche à 100 ans contre l’Allemagne à 30 ans, avec une convexité intéressante à la clé.

Alors que le dollar subissait une correction brutale fin septembre, les devises nordiques (NOK et SEK) ont sous-performé durant le mois, y compris contre l’euro. Malgré des budgets publics sains, elles se sont comportées comme des actifs fortement décorrélés de la croissance, dès lors qu'elles sont souvent considérées comme plus cycliques que d’autres. Jugeant leur valorisation attractive, nous les conservons face au dollar et à l’euro. Notre portefeuille de devises a signé une performance de -0,21% (brute de frais).

En fin de mois, la performance nette de frais du fonds RAM (Lux) Tactical Funds – Global Bond Total Return (classe B USD) s’établissait à -0,29%. La duration s’élevait à 4,8 ans et la qualité moyenne du crédit était de A.

 

* Source : RAM Active Investments