Commentaires de gestion

Aout 2020 - L’euphorie du marché actions alimentée par un nombre limité de valeurs - Commentaires de gestion systématique

14 Septembre 2020

Emmanuel Hauptmann

Lorsque le marché commence à montrer des signes d’« exubérance irrationnelle », on ne peut s’empêcher d’établir un parallèle avec le passé. Le récent rebond, notamment du NASDAQ, nous rappelle la fin des années 90. Le Président de la Fed Alan Greenspan avait alors été contraint d’abaisser les taux directeurs en octobre 1998 afin de réinjecter des liquidités sur les marchés à la suite de la débâcle de LTCM. Les valeurs technologiques, qui en avaient été les principales bénéficiaires, avaient connu une ascension fulgurante. Nul n'ignore la suite, c'est-à-dire l'effondrement du marché. Toutefois, penser que la situation actuelle pourrait suivre le même chemin serait un raccourci hasardeux. Ce qui est certain, c’est que le bas niveau des taux d'intérêt ne peut pas à lui seul faire office de filet de sécurité pour toutes les situations extrêmes que les marchés financiers connaissent aujourd’hui.

Loin d’être des microcapitalisations, Tesla, Apple et consorts ont enregistré une fulgurante ascension ces dernières semaines, soutenue essentiellement par :

  • l’appétit du marché pour les entreprises de croissance et les actifs à duration longue
  • la récente opération de fractionnement d’actions, qui a rendu le titre accessible aux comptes Robinhood, alimentant l’euphorie
  • l’ajustement de l’objectif d’inflation de la Fed, désormais autorisé à franchir les 2%, ce qui ouvre la porte au maintien de taux d’intérêt durablement bas

Le mystère de la capitalisation boursière de Tesla

Si le groupe est peut-être sur le point de développer des batteries plus légères et plus durables ou d'augmenter significativement ses capacités de production, il n'en reste pas moins que sa capitalisation boursière atteint quasiment celle des 5 premiers constructeurs automobiles mondiaux combinés. En 2019, Toyota a vendu un peu moins de 11 millions de véhicules, contre moins de 300.000 pour Tesla.

Source : Bloomberg, RAM AI, au 31/08/2020


Les entreprises très endettées et de faible qualité ont profité de l'annonce de la Fed tandis que les investisseurs continuaient d'ignorer les titres value. En outre, les opérations cosmétiques telles que les fractionnements d’actions ont entraîné certains segments du marché en terrain inconnu. Selon nous, les investisseurs ne doivent pas se laisser berner par le niveau des indices d’actions, car certains titres renouent avec les excès de 1999. La clé reste la diversification en termes de stratégies et de capitalisations boursières, avec un accent sur la liquidité.

Accédez directement aux derniers commentaires de gestion par fonds :

European Equities

Emerging Markets Equities 

North American Equities

Stable Climate Global Equities

Global Sustainable Income Equities

Long /Short European Equities Fund

Long /Short Emerging Markets Equities Fund

Long/Short Global Equities