Commentaires de gestion

11 Juin 2020

Emmanuel Hauptmann

 RAM Active Investments  RAM (Lux) Systematic Funds - European Equities Maxime Botti Partner & Senior Systematic Equity Fund Manager

La classe d’actions Ip-EUR du fonds RAM (Lux) Systematic Funds – European Equities Fund a affiché une performance (nette de frais) de 4,24%*, contre 2,95% pour l’indice MSCI Europe TRN. Les actions ont clôturé la dernière semaine de mai en hausse, le mois marquant le début de la reprise progressive de l’activité économique nationale et mondiale. Le ralentissement lent mais constant des nouveaux cas d’infection a permis de lever une partie des restrictions, renforçant la confiance des investisseurs. Les secteurs plus cycliques, notamment la finance et l’industrie, ont dans l’ensemble surperformé tandis que les actions européennes ont réagi très positivement à la proposition de la Commission européenne de lancer un fonds de relance à hauteur de 750 milliards d’euros. Ce projet, qui doit être approuvé par l’ensemble des membres de l’UE, inclut 500 milliards d’euros de subventions aux pays membres. Par ailleurs, le ton conciliant de la Banque d’Angleterre a redonné le goût du risque aux investisseurs en fin de mois. Le fonds a dégagé une nouvelle fois une surperformance relative en mai malgré la rotation significative du marché qui a eu une incidence considérable sur nos stratégies Momentum et Defensive/Low Risk. En effet, les banques, les constructeurs automobiles, les agences de voyage, les loisirs ainsi que les secteurs les plus durement touchés par le coronavirus ont fortement rebondi malgré une dynamique bénéficiaire extrêmement négative. Nos stratégies, dont l’exposition à ces titres est quasi nulle, ont pâti de la forte correction subie par les titres les plus dynamiques ces derniers mois, et ont donc enregistré un recul significatif dans un contexte globalement haussier. Malgré cela, nous avons dégagé par ailleurs une surperformance significative, avec un alpha élevé pour les stratégies Value et Machine Learning. Sur le front sectoriel, la sélection de titres dans la consommation discrétionnaire et la finance a contribué aux gains, de même que l’effet de stock picking dans la santé au Royaume-Uni et en Suisse. Sur le plan géographique, la Suède continue de fournir la principale contribution à la performance, que ce soit au mois de mai ou depuis le début de l’année, tandis que le Royaume-Uni et la Suisse ont également dégagé des résultats positifs.

*Source: RAM Active Investments