Commentaires de gestion

Origines chinoises, médecine japonaise

9 Avril 2020

Gilles Pradère

RAM (Lux) Tactical Funds - Global Bond Total Return fund - Gilles Pradère Senior Fund Manager, Fixed Income

En mars, les marchés financiers ont réagi avec violence à l'actualité préoccupante du coronavirus. Les actions et les obligations ont sous-performé à l’unisson, à l’exception des emprunts d'État des marchés développés.

Le confinement planétaire, seule réponse sanitaire pour limiter la propagation du virus, est sans précédent. L’économie mondiale tourne au tiers de sa capacité et les Etats-Unis viennent d’entrer en confinement. L’impact sur les revenus des entreprises et les recettes publiques sera considérable. Même si l’on ignore combien de temps durera le confinement, l’économie chinoise a fortement ralenti les deux derniers mois et n’est pas encore revenue à la normale.
La réponse économique est tout aussi inédite que cette situation déflationniste et s’inspire de la politique de taux zéro de la Banque du Japon avec en plus des achats massifs d’actifs. Pour l’heure, les emprunts d'État et les obligations d’entreprises investment grade sont visés par la Fed et la BCE pour soutenir l’économie. Mais quand on sait combien le déficit à financer est grand et la pression sur les bilans des entreprises est forte, de nouvelles interventions pourraient être envisagées pour éviter une dépression.
Ce mouvement de revalorisation extrême cause des dégâts, mais crée aussi des opportunités, notamment dans les secteurs qui bénéficieront d'un soutien, au moins dans une certaine mesure.

Notre exposition aux bons du Trésor américain a été payante : nous maintenons un positionnement long, mais le gérons de manière tactique dans l’attente d’une certaine volatilité. Investie dans la dette souveraine et diversifiée, notre exposition aux marchés émergents a souffert de l’élargissement brutal des spreads, mais reste attrayante à sa valeur actuelle. Nous la conservons donc. En l’absence d’exposition aux obligations d’entreprises, les niveaux atteints par les titres investment grade solides offrent des opportunités. Nous avons renforcé cette position, qui a fourni une contribution positive. Notre portefeuille traditionnel a affiché une performance brute de -2,25%.

Nous avons pris nos bénéfices sur notre position misant sur la pentification de la courbe face à un risque déflationniste toujours élevé. Nous avons également pris nos bénéfices sur les bons du Trésor américain par rapport aux swaps dans l’attente d’émissions supplémentaires. Nous avons réduit l’exposition à l’Espagne par rapport à la France et conservé celle à l’Autriche face à l’Allemagne. Notre portefeuille non traditionnel a enregistré une performance de +0,16.

En début de mois, nous avons liquidé nos positions sur le rouble et le peso mexicain, et réduit le panier de devises émergentes dans la mesure où celles-ci ont bien résisté malgré quelques signes de tension. Nous avons réduit l’exposition au zloty polonais, qui s’est relativement bien comporté face à l’euro, et relevé l’allocation à la couronne norvégienne après que celle-ci a connu une forte dépréciation. Notre portefeuille de devises a enregistré une performance de -0,28%.

En fin de mois, la performance nette de frais de la classe B USD du fonds RAM (Lux) Tactical Funds – Global Bond Total Return Fund s'établissait à -2,45%. La duration s'élevait à 4,75 ans et la qualité moyenne du crédit était de A.

* Source : RAM Active Investments