Commentaires de gestion

9 Avril 2020

Thomas de Saint-Seine

RAM Active Investments  RAM (Lux) Systematic Funds - North American Equities Maxime Botti Partner & Senior Systematic Equity Fund Manage

La classe d’actions PI USD du fonds RAM (Lux) Systematic Funds - North American Equities Fund a terminé la période sur une performance (nette de frais) de -11,69%*, contre -13,18% pour l’indice MSCI North America TRN$. L’Amérique du Nord a fait beaucoup mieux que l’Europe et les marchés émergents, dans la mesure où les investisseurs ont semblé rassurés par la politique monétaire agressive et l’adoption d’un programme de relance budgétaire d'une ampleur inédite. Malgré l’augmentation rapide des cas de coronavirus à travers les Etats-Unis et le Canada, le QE illimité de la Fed et les achats de crédits ont visiblement contribué à soutenir le bon fonctionnement des marchés au moins à court terme. Ce « rallye de soulagement » déclenché par l’annonce d’un plan de relance de 2.200 milliards de dollars a coïncidé avec le moment où Andrew Cuomo, le gouverneur de New York, annonçait que le taux de croissance des hospitalisations montrait des signes de ralentissement. En fin de mois, le S&P 500 a enregistré sa plus forte hausse quotidienne depuis octobre 2008 tandis que le Dow Jones connaissait ses trois meilleures séances d’affilée depuis 1931. Toutefois, tant que la courbe de propagation du virus ne présentera pas un semblant d’aplatissement, nous ne pourrons tirer aucune sorte de conclusion quant à l'impact à court, moyen ou long terme sur l’économie. La surperformance du Fonds est venue de l’effet d’allocation favorable, avec la contribution positive des secteurs de la santé et de l’énergie. La sous-pondération relativement importante du secteur de l’énergie en difficulté a surperformé à la suite de l'effondrement des cours du pétrole qui ont atteint des niveaux jamais vus depuis x. De même, la surpondération relative de la santé et de certains titres pharmaceutiques qui ont remarquablement bien résisté à la correction a fourni une importante contribution à la performance. En revanche, la légère surpondération de la consommation discrétionnaire, durement touchée, a sous-performé, l’effet d’allocation légèrement positif n’ayant pas réussi à compenser une sélection de titres défavorable.

*Source: RAM Active Investments