Commentaires de gestion

14 Février 2020

Thomas de Saint-Seine

 RAM Active Investments  RAM (Lux) Systematic Funds - European Equities Maxime Botti Partner & Senior Systematic Equity Fund Manager

La classe d’actions Ip-EUR du fonds RAM (Lux) Systematic Funds – European Equities Fund a affiché une performance (nette de frais) de -1,36%*, contre -1,26% pour l’indice MSCI Europe TRN. Au cours du mois, l’actualité a été dominée par la propagation d’un virus mortel en provenance de Chine, qui a considérablement affecté la confiance des investisseurs. Les marchés européens ont, toutefois, été relativement épargnés par rapport à leurs homologues émergents et du reste du monde, se focalisant davantage sur l’évolution de la situation politique en Italie et au Royaume-Uni. Sur le front économique, la Banque d’Angleterre (BOE) a ouvert le bal de 2020 en maintenant le statu quo dans sa politique monétaire. Elle a ainsi maintenu son taux directeur inchangé à 0,75% et le plafond de son programme d’assouplissement quantitatif (QE). Les investisseurs, qui semblent de plus en plus habitués à ce que l’action des banques centrales leur offre une protection contre le risque, ont été déçus de la décision de la BOE de maintenir ses taux stables. Au niveau macroéconomique, le Royaume-Uni a enregistré son taux de croissance le plus bas depuis 2012 (seulement 0,6%). L’Allemagne a, quant à elle, publié des chiffres de l’activité manufacturière, significatifs d’un rebond de la demande, surmontant ainsi le ralentissement des échanges commerciaux qui a failli la faire basculer en récession l’an dernier. En Italie, le gouvernement de coalition s’est retrouvé dans la tourmente après la démission de Luigi di Maio de la tête du Mouvement 5 étoiles. La perspective d’un retour de Matteo Salvini a pesé sur les marchés pendant presque tout le mois, plombant les valeurs financières italiennes. Du point de vue stratégique, notre style Low Vol/Defensive a été le plus performant du mois, offrant une protection au portefeuille, et notre style GARP/Momentum a également généré un alpha important. Les moteurs Value et Machine Learning ont, en revanche, été à la peine au cours d’un mois difficile pour les adeptes d’une sélection actions Value. Sur le plan sectoriel, les pertes se sont limitées à la sélection de valeurs dans le secteur de l’industrie, mais aussi dans celui de la consommation de base, en grande partie pénalisé par une importante sous-pondération. La sélection de valeurs cycliques dans les secteurs de la finance et de la consommation discrétionnaire a, en revanche, été porteuse, et les titres choisis dans le secteur des matériaux ont offert une source d’alpha supplémentaire. En termes d’allocation géographique, les pertes induites par notre surpondération relative du Danemark (santé) et notre sous-pondération de la Suisse (consommation de base) ont limité les gains générés par nos modèles pour le Royaume-Uni (consommation discrétionnaire) et les Pays-Bas (énergie).

*Source: RAM Active Investments