Commentaires de gestion

14 Février 2020

Thomas de Saint-Seine

RAM Active Investments RAM (Lux) Systematic Funds -Emerging Markets Equities

La classe d'actions Ip USD du fonds RAM (Lux) Systematic Funds – Emerging Markets Equities Fund a fini le mois sur une performance (nette de frais) de -5,13%*, contre -4,66% pour l'indice MSCI Emerging Markets TRN$. La propagation rapide d'un virus mortel en provenance de Chine est restée au premier plan des préoccupations des investisseurs, révélant la fragilité des marchés internationaux en janvier. La crainte que ce virus ne se transforme en pandémie mondiale a mis un terme à sept semaines de hausse des actions émergentes, mais avec la clôture des marchés chinois pour les vacances du Nouvel an chinois, la contagion dans le reste de l’Asie a été perceptible (Hong Kong et Taïwan faisant les frais des ventes paniques).

 Pour nos stratégies All Cap axées sur les fondamentaux, un tel environnement ne favorise pas la génération d’alpha, le sentiment alternant sans cesse entre aversion et propension au risque, reléguant au second plan les fondamentaux des actions durant la phase initiale de cette crise. Sur le plan stratégique, le style Defensive a incontestablement été le plus performant du mois, offrant une protection au portefeuille contre les pertes, et le style Value a aussi apporté une contribution largement positive. En revanche, notre style GARP/Momentum a fortement pénalisé la performance, subissant largement le mouvement de vente mondial consécutif au regain d’aversion au risque suscité par l’expansion du coronavirus. En termes d’allocation géographique, la performance a été principalement tirée par la sélection de titres en Russie (services aux collectivités et énergie) et au Brésil (finance et énergie). A l’inverse, elle a pâti de notre surpondération de l’APAC, en particulier de la Corée du Sud et de la Chine, où les valeurs à bêta élevé ont accusé les plus fortes pertes, les sélections de titres réalisées dans les secteurs de l’informatique, des services de communication et de l’industrie affichant toutes des contributions mensuelles négatives. Sur le plan sectoriel, les valeurs choisies dans la finance et l’énergie ont généré les plus fortes contributions relatives à la performance de notre fonds, qui, en revanche, a pâti des titres sélectionnés dans les secteurs de l’informatique, de la consommation discrétionnaire et de l’industrie. Enfin, nous croyons que les fondamentaux reviendront au premier plan dès qu’on y verra plus clair sur l’expansion de ce virus, et que privilégier la qualité nous permettra d’identifier les entreprises attractives présentant des activités solides et une santé financière robuste parmi les petites et moyennes capitalisations. Ce type d’envrionement peu sélectif tend généralement à être suivi par un rebond important de nos strategies, au bout du compte les fondamentaux prévalent sur les marchés.

 

Source : RAM Active Investments et Bloomberg à fin janvier 2020