Commentaires de gestion

Décembre 2019 - 2019 : Une année de contradictions pour les gérants actifs - Commentaires de gestion Systematique

13 Janvier 2020

Thomas de Saint-Seine

L’équipe RAM AI vous adresse tous ses vœux de bonheur, de santé et de réussite pour 2020. A l'aube d'une nouvelle année et d'une nouvelle décennie, prenons le temps de mettre en perspective les moteurs des marchés au cours d'une année riche en contradictions pour les gérants actifs.

Revenons rapidement sur l'année écoulée :

  • 2019 restera dans les mémoires comme l’un des millésimes les plus remarquables de l’histoire des marchés d’actions, avec des rendements (mesurés sur la base de l’indice S&P500) se classant dans le 93e percentile depuis 1962 et des grands indices boursiers revisitant pour la plupart des sommets inégalés depuis 2009. Cette performance a été réalisée dans un contexte de décélération de la croissance économique et de volatilité inférieure aux niveaux historiques.
  • Les banques centrales ont notamment maintenu leurs politiques accommodantes (la Fed a abaissé ses taux à trois reprises entre juillet et octobre), créant ainsi un contexte idéal pour une hausse ininterrompue des actions.
  • L’élan d'optimisme observé à l’égard des actifs risqués mondiaux a donné lieu à une dislocation importante sur les marchés boursiers. Le marché est devenu incroyablement complaisant, faisant largement fi des risques mesurés dans les portefeuilles des investisseurs.
  • Les stratégies décorrélées des fondamentaux sont restées soutenues par les flux vers les véhicules d'investissement passif, eux-mêmes caractéristiques des périodes de fin de cycle. Pour toutes ces raisons, les gérants d’actifs ont encore dû composer avec un environnement exigeant : les flux nets vers les ETF d’actions américaines ont dépassé 322 milliards de dollars* (deuxième montant le plus élevé jamais enregistré). Ces véhicules privilégient nettement les mégacapitalisations et les titres de croissance, qui dépendent fortement de revenus étrangers. Cela se traduit par des positions sectorielles et géographiques concentrées.
  • A la fin du troisième trimestre, une rotation vers les valeurs décotées, les plus petites capitalisations et les segments cycliques a été observée au détriment des styles axés sur le momentum et la croissance et des titres défensifs, à la faveur d’un rebond des rendements des emprunts d’Etat et de signes suggérant un possible apaisement des tensions commerciales. Il est encore trop tôt pour déterminer s'il s’agit d'une inflexion temporaire ou de l’amorce d’un changement de cap durable.

Implications pour 2020

Si le marché continue de privilégier les mégacapitalisations, le segment des petites et moyennes capitalisations nous semble présenter un potentiel intéressant en termes d’alpha, en particulier dans les marchés émergents et européens. La sous-performance des petites capitalisations des marchés émergents a atteint des niveaux qui n’avaient plus été observés depuis la crise financière asiatique de 1998 et l’analyse historique démontre que ce contexte offre généralement un point d’entrée attrayant aux investisseurs souhaitant investir dans cette région selon une véritable approche All Cap (toutes capitalisations). Il pourrait en résulter une forte hétérogénéité des fondamentaux des actions, permettant aux meilleurs gérants actifs d’identifier des opportunités attrayantes. Cette dispersion potentielle concerne surtout l’univers des petites et moyennes capitalisations ainsi que les portefeuilles long et short que nous exploitons et, à l’aube de 2020, nous espérons qu’elle sera une source d’alpha pour nos stratégies. C’est ce qui s’est produit dès les premiers jours de l'année : nos allocations aux petites capitalisations deviennent de plus en plus payantes dans les marchés émergents, surperformant les plus grandes capitalisations d'une manière générale, et attestant de leur formidable potentiel en termes de génération d’alpha dans ce segment.

Sources potentielles de volatilité

En dépit de la robustesse remarquable de l’année 2019, l’incertitude reste de mise sur les marchés internationaux. En ce début d'année, le scénario d’un regain de volatilité nous paraît de plus en plus probable. Nous avons listé ci-dessous cinq sources de volatilité : 

  1. Des banques centrales à court de munitions
  2. La nouvelle dimension atteinte par la dette mondiale
  3. Une exacerbation du protectionnisme américain ou des tensions commerciales
  4. La poursuite de la décélération de la croissance
  5. La poursuite de la concentration des actifs risqués

Une solution potentielle

Malgré le caractère inédit de l’environnement actuel, la cyclicité du marché n’a pas disparu. La concentration des risques encourus par les investisseurs s'est rapidement accrue à travers l'ensemble des actifs financiers, l'investissement passif représentant un risque non négligeable. Dans un tel contexte, des stratégies hautement liquides, faiblement corrélées et diversifiées peuvent permettre de traverser au mieux un environnement qui pourrait bien s’avérer délicat en 2020 et au-delà. La proposition de valeur des solutions d’investissement Long/Short en actions joue un rôle de plus en plus important dans les portefeuilles mondiaux.

Dans un contexte de rendements faibles à négatifs dans toute l'Europe, notre stratégie obligataire alternative continue d'offrir aux investisseurs une solide performance, en euros comme en francs suisses. La stratégie représente une solution diversifiée assortie d’une volatilité contenue, et pourrait incarner une solution à long terme idéale pour les investisseurs qui mettent l’accent sur le rendement.

Comme toujours, concentrer les efforts sur la recherche et le développement de nouvelles stratégies est une priorité pour RAM AI. Nos thématiques de recherche en cours incluent la mise en œuvre du « Traitement automatique du langage naturel » (TALN), le but étant de mieux capter les flux de nouvelles concernant les entreprises et le climat. En tant qu’entreprise nous sommes par ailleurs de plus en plus préoccupés par l’avenir de notre planète, et dans le cadre de nos efforts permanents d'intégration des aspects ESG à nos diverses stratégies, nous avons pu identifier une source d’alpha durable qu'il sera intéressant d’exploiter. Nous développons par conséquent un fonds d'actions climatiques durables, qui tire parti de notre infrastructure d'apprentissage automatique exclusive et qui associe les données financières fondamentales aux données ESG pour produire un portefeuille capable de produire de l'alpha à long terme et présentant un bilan carbone totalement neutre.

*Au 28 décembre 2019 (Source : www.etf.com)

Accédez directement aux derniers commentaires de gestion par fonds :

European Equities

Emerging Markets Equities

Emerging Markets Core Equities

North American Equities

Global Sustainable Income Equities

Long /Short European Equities Fund

Long /Short Emerging Markets Equities Fund

Long/Short Global Equities