Commentaires de gestion

7 Novembre 2019

Emmanuel Hauptmann

RAM (LUX) SYSTEMATIC FUNDS – LONG/SHORT GLOBAL EQUITIES

La classe d'actions PI USD du fonds RAM (Lux) Systematic Funds - Long/Short Global Equities Fund a signé une performance (nette de frais) de +0,38%* en octobre. L’apaisement perçu des tensions sino-américaines et l’optimisme à l'égard du Brexit ont continué d’entraîner les actifs risqués à la hausse. Ceci dit, les replis d’une série d’indicateurs macroéconomiques ont assombri le climat en octobre. Malgré les signes indiquant que la faiblesse liée à une poussée protectionniste se propage au-delà du secteur manufacturier et pèse sur la croissance mondiale, les marchés ont choisi de se concentrer sur les mesures de soutien des banques centrales. En 2019, celles-ci ont en effet adopté un tournant accommodant, inhabituel en fin de cycle, afin de pérenniser une expansion économique déjà longue. La réduction des taux de la Fed en fin de période a marqué la dernière étape de ces initiatives conciliantes. Dans l’ensemble, la performance positive a été générée par notre portefeuille long, où les stratégies GARP/Momentum et Defensive ont créé un alpha important, tandis que la stratégie Value a eu un impact globalement neutre. Au sein de notre portefeuille long, les valeurs américaines choisies ont engrangé un alpha important, tandis que les titres à bêta élevé des technologies de l’information et des soins de santé ont porté leurs fruits. Les valeurs de Hong Kong ont également surperformé, notamment dans la stratégie Value, tandis qu’au Japon les positions longues ont surpassé les positions short. Le Fonds a été pénalisé au sein de nos stratégies short, à nouveau confrontées, quoique dans une moindre mesure, aux difficultés du mois de septembre. Le marché s’est inscrit en forte hausse à la suite de l’accord commercial partiel entre les Etats-Unis et la Chine, ce qui a incité les investisseurs à se positionner sans discernement et à acheter les actions des entreprises de faible qualité, aux dépens des titres présentant des fondamentaux plus solides. Par conséquent, en milieu de mois, l'écart entre les portefeuilles long et short de la stratégie Momentum s’est creusé, essentiellement sous l’effet d’une rotation sectorielle douloureuse ayant pesé sur les deux parties du portefeuille ; les secteurs des biens de consommation de base, des technologies de l’information et de l’immobilier se sont tous inscrits en baisse tandis que l'énergie, la finance et les matériaux ont progressé. En revanche, notre stratégie Short Value a généré un alpha important.  

*Source: RAM Active Investments